Téléchargez
notre application
Ouvrir

GM plombé par la pénurie de puces, mais optimiste pour les résultats annuels

reuters.com  |   |  362  mots
Gm optimiste pour l'annee malgre une baisse de son benefice trimestriel[reuters.com]
(Crédits : Rebecca Cook)

par Ben Klayman et Paul Lienert

DETROIT (Reuters) - General Motors (GM) a dépassé les attentes au titre de son troisième trimestre, en dépit d'une baisse de ses revenus et de son bénéfice sur la période, et a déclaré être sur la bonne voie pour atteindre le haut de la fourchette de ses prévisions annuelles.

Le constructeur automobile américain a fait état d'un bénéfice ajusté par action au troisième trimestre de 1,52 dollar contre 2,83 dollars un an plus tôt, quand les analystes tablaient sur un profit de 0,96 dollar.

Son chiffre d'affaires est également tombé à 26,8 milliards de dollars après 35,5 milliards à la même période l'an dernier, pour un bénéfice de 2,4 milliards de dollars contre 4 milliards au troisième trimestre 2020.

Enfin, le bénéfice ajusté avant intérêts et impôts de GM a plongé à 2,9 milliards de dollars après 5,3 milliards l'année dernière, et la marge nette s'est établie à 9% contre 11,4% précédemment.

Dans les échanges en avant-Bourse, le titre cédait 1,4%.

"Nous pensons désormais que les résultats annuels de GM approcheront le haut de la fourchette de nos prévisions, soit un résultat opérationnel (Ebit) ajusté entre 11,5 milliards et 13,5 milliards de dollars", a indiqué dans une lettre aux actionnaires Mary Barra, directrice générale du groupe.

Le plus grand des constructeurs automobiles de Détroit a justifié la chute de ses résultats par le ralentissement des livraisons de véhicules aux concessionnaires, du fait de la pénurie de puces, mais également par l'augmentation des coûts des matières premières et de la logistique.

GM a cependant indiqué que cet impact serait partiellement compensé par des hausses de prix des grandes camionnettes et les SUVs ainsi que par un accord conclu avec le fournisseur coréen LG Electronics pour couvrir la majeure partie des 2 milliards de dollars de coûts attendus liés au rappel de ses véhicules Chevrolet Bolt EV et EUV.

(Reportage Paul Lienert et Ben Klayman à Detroit, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)