Téléchargez
notre application
Ouvrir

Biden annonce un accord "historique" sur ses projets budgétaires

reuters.com  |   |  605  mots
Biden annonce un accord historique sur son plan d'investissement[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

par Trevor Hunnicutt et Richard Cowan

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden a annoncé jeudi avoir obtenu un accord sur un nouveau cadre d'investissement de 1.750 milliards de dollars dans l'économie américaine et dans la lutte contre le changement climatique, se disant confiant dans le soutien de l'ensemble des composantes du Parti démocrate.

"Je suis heureux d'annoncer, après des mois et des mois de négociations difficiles, que nous avons, je pense, je le sais, un cadre économique historique" qui va créer des millions d'emplois et permettre aux Etats-Unis de rivaliser avec la Chine et d'autres pays, a dit le locataire démocrate de la Maison blanche après un bref passage au Capitole pour convaincre les "progressistes" de son parti de soutenir son projet.

D'après une personne au fait des discussions, Joe Biden a tenu une réunion avec des démocrates de la Chambre des représentants lors de laquelle il a prononcé un plaidoyer pour qu'ils appuient son plan d'investissement.

"J'ai besoin que vous m'aidiez, j'ai besoin de vos votes", a-t-il dit, selon la source. "Il n'est pas exagéré de dire que les majorités (démocrates) à la Chambre et au Sénat, ainsi que ma présidence, vont dépendre de ce qui se passe dans la semaine à venir". Des élections au Congrès sont prévues dans un an.

La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, espère pouvoir organiser ce jeudi un vote sur un plan d'investissement parallèle de 1.000 milliards de dollars dans les infrastructures du pays.

Elle a dit aux élus vouloir faire adopter le texte avant que Joe Biden arrive dans la soirée en Italie, où il va prendre part au sommet du G20, a rapporté une personne informée des discussions.

Cela annonce une lutte au Congrès entre les modérés et les progressistes du Parti démocrate. Les premiers veulent que le plan bipartite sur les infrastructures soit adopté dès que possible, tandis que les seconds réclament d'abord la garantie que sera validé un plan d'investissement plus large consacré aux dépenses sociales et au climat.

Le cadre budgétaire annoncé jeudi par Joe Biden serait financé entièrement par la levée d'exonérations fiscales instaurées par l'administration de l'ancien président républicain Donald Trump et la mise en place d'un impôt sur la fortune, a indiqué la Maison blanche.

Il prévoit notamment 555 milliards de dollars de dépenses en initiatives "vertes" ainsi que six années de financement des crèches. Un potentiel ISF n'y est pas mentionné.

La Maison blanche a déclaré que tous les sénateurs démocrates soutenaient cet ensemble budgétaire et a fait part de sa confiance de voir le projet être adopté aussi à la Chambre des représentants. Le soutien de tous les sénateurs démocrates est indispensable alors que démocrates et républicains disposent d'un nombre identique de sièges à la chambre haute du Congrès - en cas d'égalité, le vote décisif revient à la vice-présidente Kamala Harris.

Joe Biden espérait obtenir un accord sur les investissements avant de prendre part ce week-end à Rome au sommet du G20, où un taux minimum d'imposition mondial de 15% sur les entreprises sera discuté, puis à la COP26 à Glasgow, où le président américain compte affirmer que les Etats-Unis sont de retour dans la lutte contre le réchauffement climatique.

(Reportage Trevor Hunnicutt, Richard Cowan, Andrea Shalal, Jeff Mason et Jarrett Renshaw; version française Jean Terzian)