Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : Une étude suggère que le vaccin de Pfizer ne protégerait que partiellement contre Omicron

reuters.com  |   |  191  mots
Coronavirus: une etude suggere que le vaccin de pfizer ne protegerait que partiellement contre omicron[reuters.com]
(Crédits : Dado Ruvic)

(Reuters) - Le vaccin développé par Pfizer et BioNTech ne protégerait que partiellement contre le variant Omicron du coronavirus, a déclaré mardi Alex Sigal, professeur à l'Africa Health Research Institute en Afrique du Sud.

Alex Sigal a écrit sur Twitter qu'une "très forte baisse" de la neutralisation du variant Omicron avait été observée par rapport à une souche antérieure du COVID-19.

L'étude menée par un laboratoire de l'Africa Health Research Institute a néanmoins montré que les personnes ayant reçu deux doses du vaccin de Pfizer ou ayant déjà contracté le COVID-19 étaient en grande partie capable de neutraliser le nouveau variant.

Cela suggère qu'une dose de rappel du vaccin pourrait aider à combattre l'infection.

"Ces résultats sont meilleurs qu'anticipé. Plus vous avez d'anticorps, plus vous avez de chances d'être protégé contre Omicron", a ajouté Alex Sigal.

Le professeur a précisé que le laboratoire n'avait pas étudié les effets des doses de rappel sur le variant étant donné qu'elles ne sont pas encore disponibles en Afrique du Sud.

(Reportage Manas Mishra et Michael Erman; version française Camille Raynaud)

1 mn