Téléchargez
notre application
Ouvrir

HRW critique des dirigeants pour la faiblesse de leur défense de la démocratie

reuters.com  |   |  302  mots
Hrw critique des dirigeants pour la faiblesse de leur defense de la democratie[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

NATIONS UNIES (Reuters) - L'organisation Human Rights Watch (HRW) a critiqué jeudi plusieurs dirigeants occidentaux, dont le président français Emmanuel Macron, pour la faiblesse de leur défense de la démocratie et leur échec face aux crises climatique et sanitaire.

Dans le rapport annuel de HRW sur les droits humains dans le monde, le directeur exécutif de l'organisation Kenneth Roth a estimé que plusieurs "dirigeants occidentaux ont fait preuve (de) faiblesse dans leur défense de la démocratie", citant notamment Emmanuel Macron ou l'ancienne chancelière allemande, Angela Merkel.

"Le gouvernement du président français, Emmanuel Macron, a aidé à coordonner une large condamnation du comportement de Pékin au Xinjiang mais il a ignoré la situation catastrophique des droits humains en Égypte", a écrit Kenneth Roth.

"De même, Macron a annoncé un énorme contrat de vente d'armes aux Émirats arabes unis, et il est devenu le premier dirigeant occidental à rencontrer le prince héritier saoudien, Mohamed ben Salman, depuis l'assassinat en 2018 du journaliste indépendant Jamal Khashoggi", a-t-il ajouté.

Le directeur exécutif de HRW estime également que, bien que le président américain Joe Biden se soit engagé à mener une politique étrangère guidée par les droits humains à son arrivée à la Maison blanche, "il a continué de vendre des armes à l'Égypte, à l'Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis (EAU) et à Israël, malgré la persistance de leurs politiques répressives".

"Pour que les démocraties l'emportent dans la compétition mondiale face à l'autocratie, leurs dirigeants ne doivent pas se contenter de mettre en lumière les inévitables lacunes des autocrates. Ils doivent faire un plaidoyer beaucoup plus fort et positif en faveur de la règle démocratique", a plaidé Kenneth Roth.

(Reportage Michelle Nichols; version française Camille Raynaud)

tag.dispatch();