Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : L'Angleterre pourrait réviser sa stratégie cette semaine

reuters.com  |   |  339  mots
Coronavirus: l'angleterre pourrait reviser sa strategie cette semaine[reuters.com]
(Crédits : Phil Noble)

LONDRES (Reuters) - Une révision des mesures du "Plan B" pour lutter contre la propagation du COVID-19 en Angleterre pourrait avoir lieu cette semaine ou en début de semaine prochaine, a déclaré une source gouvernementale lundi, dans une tentative de détourner l'attention des nouvelles révélations concernant des fêtes au 10, Downing Street qui ont créé une vive polémique.

Le Premier ministre Boris Johnson a été critiqué pour avoir participé à un rassemblement dans le jardin de son bureau et de sa résidence de Downing Street en mai 2020, alors que des règles strictes pour endiguer l'épidémie de COVID-19 interdisaient presque toute socialisation.

Il a présenté la semaine dernière ses excuses sans parvenir pour autant à éteindre les appels à sa démission, y compris dans son propre camp.

La suppression des mesures du "Plan B" - qui préconisait de travailler à domicile quand cela est possible, de porter des masques dans les lieux publics et d'utiliser des laissez-passer COVID-19 pour entrer dans certains lieux publics - devrait plaire à certains membres de son parti désireux d'un retour à une vie plus proche de la normale.

Les mesures sont actuellement en place jusqu'au 26 janvier au moins, après avoir été introduites en décembre pour tenter d'enrayer la propagation du variant Omicron du coronavirus responsable du COVID-19.

Le ministre de l'Education Nadhim Zahawi a déclaré plus tôt lundi que les infections et les hospitalisations liées à Omicron semblaient avoir atteint un plafond, ce qui laisse espérer que certaines des mesures puissent être supprimées.

"Je suis convaincu que lorsque nous ferons le point le 26 janvier, comme nous avons dit que nous le ferions, nous serons dans une bien meilleure position pour lever certaines de ces restrictions", a-t-il déclaré à Sky News.

Interrogé sur les questions concernant l'avenir de Boris Johnson, Nadhim Zahawi a assuré que le Premier ministre "comprend le niveau de douleur dans le pays".

(Reportage Elizabeth Piper, version française Khadija Adda-Rezig, édité par Blandine Hénault)

2 mn