Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Belgique peut prolonger l'exploitation de réacteurs nucléaires si elle agit rapidement, dit l'AFCN

reuters.com  |   |  266  mots
La belgique peut prolonger l'exploitation de reacteurs nucleaires si elle agit rapidement, dit l'afcn[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - L'agence belge de régulation du nucléaire a donné son accord lundi pour une prolongation sous conditions de la durée d'exploitation de deux réacteurs nucléaires, et a appelé le gouvernement à prendre une décision définitive à ce sujet au premier trimestre 2022.

Les sept partis de la coalition gouvernementale au pouvoir à Bruxelles se déchirent depuis des mois sur le sujet, les Verts insistant pour que la loi de 2003 prévoyant la sortie du nucléaire soit respectée tandis que le Mouvement réformateur (MR), un parti francophone d'inspiration libérale, plaidait pour le maintien en activité des deux réacteurs les plus récents.

Les deux centrales nucléaires belges, comportant au total sept réacteurs et produisant près de la moitié de l'électricité du pays, sont opérés par la société française Engie.

Le gouvernement belge est parvenu en décembre à un accord sur la fermeture des centrales nucléaires du pays en 2025, à condition que cela n'entraîne pas de pénurie d'énergie.

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a précisé dans un communiqué que les installations devraient être mises à jour si le gouvernement souhaite maintenir les réacteurs de Doel 4 et de Tihange 3 en activité.

L'AFCN a déclaré que le gouvernement devait demander l'élaboration d'un plan de prolongation d'exploitation des réacteurs d'ici à la fin du mois de janvier.

L'Agence a aussi estimé qu'une telle prolongation devrait couvrir une période d'au moins dix ans.

(Reportage Philip Blenkinsop; version française Camille Raynaud)

1 mn