Téléchargez
notre application
Ouvrir

Etats-Unis : Les transporteurs aériens s'alarment du déploiement de la 5G

reuters.com  |   |  567  mots
Etats-unis: les transporteurs aeriens s'alarment du deploiement de la 5g[reuters.com]
(Crédits : Bryan Woolston)

WASHINGTON (Reuters) - Les dirigeants des principaux transporteurs américains de passagers et de fret ont mis en garde lundi contre l'imminence d'une crise aérienne "catastrophique" alors que AT&T et Verizon s'apprêtent à déployer mercredi leurs nouveaux services 5G.

Les compagnies aériennes ont averti que le nouveau service 5G en bande C pourrait rendre inutilisable un nombre important d'appareils gros porteurs, "bloquer des dizaines de milliers d'Américains à l'étranger" et provoquer un "chaos" sur les vols domestiques.

"A moins que nos principaux hubs ne soient autorisés à voler, la grande majorité des voyageurs et des passagers sera essentiellement clouée au sol", ont écrit les dirigeants d'American Airlines, Delta Air Lines, United Airlines, Southwest Airlines et d'autres dans une lettre initialement rapportée par Reuters.

L'Administration fédérale de l'aéronautique (FAA) a averti que les risques potentiels d'interférence pourraient affecter certains instruments sensibles tels que les altimètres et entraver de manière significative les opérations par faible visibilité.

"Cela signifie qu'un jour comme hier, plus de 1.100 vols et 100.000 passagers pourraient être soumis à des annulations, des déroutements ou des retards", indique la lettre.

Les compagnies aériennes s'interrogeaient en fin de journée lundi sur la nécessité de commencer à annuler certains vols internationaux qui doivent arriver aux États-Unis mercredi.

"Avec les restrictions proposées dans certains aéroports, l'industrie du transport se prépare à un certain degré de perturbation des services. Nous sommes optimistes et pensons que nous pouvons travailler avec les industries et avec le gouvernement pour finaliser des solutions qui atténuent autant que possible et en toute sécurité les impacts sur le calendrier", a déclaré lundi le constructeur d'avions Boeing.Il est urgent d'agir, ont ajouté les compagnies aériennes dans la lettre également signée par UPS Airlines, Alaska Air, Atlas Air, JetBlue Airways et FedEx Express.

"Pour être franc, le commerce de la nation s'arrêtera net", ont averti les signataires. La lettre a été envoyée au directeur du Conseil économique national de la Maison Blanche Brian Deese, au secrétaire aux Transports Pete Buttigieg, à l'administrateur de la FAA Steve Dickson et à la présidente de la Commission fédérale des communications (FCC) Jessica Rosenworcel.

Airlines for America, l'association à l'origine de la lettre, a refusé de faire des commentaires. La FAA a déclaré qu'elle "continuerait à garantir que le public voyageur est en sécurité alors que les compagnies sans fil déploient la 5G".

Les autres agences gouvernementales n'ont pas fait de commentaires.

AT&T et Verizon, qui ont remporté la quasi-totalité du spectre de la bande C aux Etats-Unis, ont accepté début janvier de créer des zones tampons autour de 50 aéroports afin de réduire les risques d'interférence et de prendre d'autres mesures pour réduire les éventuelles interférences pendant six mois.

Les deux opérateurs télécoms ont également accepté de retarder le déploiement de leurs services 5G de deux semaines, jusqu'à mercredi, après avoir précédemment retardé le lancement d'un mois.

Verizon et AT&T, qui ont refusé de commenter lundi, affirment que la 5G en bande C a été déployée avec succès dans une quarantaine d'autres pays sans problème d'interférence avec l'aviation.

(Reportage David Shepardson, version française Augustin Turpin, édité par Blandine Hénault)

3 mn