Téléchargez
notre application
Ouvrir

Ukraine : Biden s'attend à une incursion russe, prévient Moscou d'un désastre

reuters.com  |   |  352  mots
Ukraine: biden s'attend a une incursion russe, previent moscou d'un desastre[reuters.com]
(Crédits : Kevin Lamarque)

(mastic titre)

par Alexandra Alper et Steve Holland

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden a prédit mercredi que son homologue russe Vladimir Poutine allait lancer une offensive contre l'Ukraine, prévenant Moscou qu'une invasion russe donnerait lieu à une réponse d'une ampleur inédite au lourd tribut pour la Russie et son économie.

Cette déclaration intervient sur fond de tensions croissantes entre l'Occident et Moscou depuis le déploiement ces derniers mois de dizaines de milliers de soldats russes à la frontière ukrainienne et à deux jours, vendredi à Genève, d'une réunion jugée cruciale entre les ministres des Affaires étrangères américain et russe.

S'exprimant lors d'une conférence de presse à la Maison blanche, Joe Biden a estimé que Vladimir Poutine allait "faire quelque chose". "Mon avis est qu'il va envahir", a-t-il dit.

Le président américain a indiqué que la réponse qu'apporteront le cas échéant les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux pourrait être calibrée sur l'ampleur des actions de la Russie, sur fond d'inquiétudes à Washington que Moscou se décide à passer à l'attaquer sous quelques jours ou quelques semaines.

"La Russie sera tenue pour responsable si elle envahit - et cela dépendra de ce qu'elle fera. Une incursion mineure est une chose (...), mais si elle fait ce qu'elle est capable de faire (...), ce sera un désastre pour la Russie si elle envahit l'Ukraine", a déclaré Joe Biden.

Au cours de deux entretiens téléphoniques le mois dernier, Joe Biden a prévenu Vladimir Poutine que les Etats-Unis prendraient des sanctions inédites contre la Russie en cas d'offensive contre l'Ukraine.

Le président américain a indiqué mercredi qu'il pourrait organiser un sommet avec son homologue russe à propos de la crise ukrainienne. "C'est toujours une possibilité", a-t-il dit à propos d'une éventuelle rencontre.

Parmi les mesures envisagées par la Maison blanche figurent des restrictions sur les exportations de produits technologiques vers la Russie pour priver celle-ci de produits fabriqués à travers le monde.

(Reportage Alexandra Alper et Steve Holland; version française Jean Terzian)

2 mn