Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : La pandémie n'arrive pas à sa fin avec le variant Omicron, prévient l'OMS

reuters.com  |   |  292  mots
Coronavirus: la pandemie n'arrive pas a sa fin avec le variant omicron, previent l'oms[reuters.com]
(Crédits : Denis Balibouse)

par Emma Farge et Mrinalika Roy

GENÈVE (Reuters) - Le chef de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti lundi qu'il était dangereux de supposer que le variant Omicron annoncerait la fin de la phase la plus grave de la pandémie de COVID-19, exhortant les nations à rester concentrées face à la crise sanitaire.

"Il est dangereux de supposer que le variant Omicron sera le dernier et que nous sommes dans la phase finale", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une réunion du conseil exécutif de l'OMS consacré à la pandémie qui dure depuis deux ans et a tué près de six millions de personnes à travers le monde.

"Au contraire, à l'échelle mondiale, les conditions sont idéales pour l'émergence de nouvelles souches", a-t-il ajouté.

Le variant Omicron du coronavirus responsable du COVID-19 a fait grimper le nombre total de cas à près de 350 millions mais sa faible létalité et la prévalence croissante des vaccins ont suscité l'optimisme dans certaines régions quant au fait que le pire de la pandémie soit peut-être passé.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, premier dirigeant africain de l'OMS qui se présente sans opposition pour un second mandat, a appelé à la discipline et "à travailler ensemble pour mettre un terme à la phase aiguë de cette pandémie".

"Nous ne pouvons pas la laisser s'éterniser, oscillant entre panique et négligence", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Les pays doivent maximiser les stratégies et les outils déjà disponibles, tels que le dépistage et la vaccination, pour que l'urgence sanitaire mondiale prenne fin cette année, a-t-il plaidé.

(Reportage Emma Farge et Paul Carrel; version française Dina Kartit, édité par Blandine Hénault)

1 mn