Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street ouvre en baisse à l'entame de la réunion de la Fed

reuters.com  |   |  371  mots
Wall street ouvre en baisse[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse mardi malgré les solides résultats d'entreprises comme IBM et American Express qui passent au second plan à l'entame de la première journée de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 397,31 points, soit 1,16%, à 33.967,19 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de -1,59% à 4.339,81 points.

Le Nasdaq Composite cède 1,78%, soit 247,12 points, à 13.608,002.

La tendance baissière est alimentée par les incertitudes autour de la Fed. Les investisseurs espèrent qu'à l'issue de la réunion de deux jours du Federal Open Market Committee, l'institut d'émission monétaire précisera ses intentions en matière de relèvement des taux et de réduction de son bilan.

Quatre hausses des taux sont attendues par les marchés cette année, dont une augmentation de 25 points de base dès mars.

"Il semble juste que le marché réagisse à la nouvelle réalité d'une politique plus dure de la Fed (...) On ne verra probablement personne prendre d'énormes paris avant cette réunion de mercredi", a déclaré Dan Eye, directeur des investissements chez Fort Pitt Capital.

L'appétit pour le risque est également freiné par les tensions géopolitiques en Ukraine, l'Otan ayant placé ses forces en état d'alerte et décidé d'envoyer des renforts en Europe de l'Est dans la crainte d'une invasion russe en Ukraine.

Aux Etats-Unis, l'indice de la volatilité, aussi appelé l'"indice de la peur" est en hausse de 10% à 32,8 points.

Côté résultats, IBM gagne 1,5% après un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes au quatrième trimestre.

American Express prend près de 5%, le spécialiste des moyens de paiement ayant publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu.

General Electric chute en revanche de près de 6% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel affecté par des problèmes d'approvisionnements.

Les poids lourds des nouvelles technologies comme Microsoft, Apple et Tesla, qui doivent publier cette semaine leurs résultats, reculent encore, de 0,5% à 1,6%.

(Rédigé par Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)

2 mn