Téléchargez
notre application
Ouvrir

Twitter a reçu en 2021 un nombre record de demandes de suppression de contenu émanant de gouvernements

reuters.com  |   |  307  mots
Twitter a recu en 2021 un nombre record de demandes de suppression de contenu emanant de gouvernements[reuters.com]
(Crédits : Stephen Lam)

par Elizabeth Culliford

(Reuters) - Twitter a enregistré un nombre record de demandes gouvernementales dans le monde pour la suppression de contenus entre janvier et juin 2021, selon des données que devait diffuser mardi le réseau social.

La plateforme précise que des gouvernements ont formulé 43.387 demandes légales de suppression de contenu provenant de 196.878 comptes au cours de cette période, selon les données de son dernier rapport de transparence analysé par Reuters.

Selon Twitter, il s'agit du plus grand nombre de comptes ayant fait l'objet de ce genre de demandes, venant de gouvernements sur une période donnée, depuis que l'entreprise a commencé à publier ces rapports en 2012. Il s'agit également du plus grand nombre de demandes de suppression.

Twitter a déclaré avoir soit "refusé" l'accès au contenu dans certains pays, soit exigé que les titulaires de comptes suppriment une partie ou la totalité du contenu signalé, en réponse à 54% des demandes juridiques mondiales au cours de cette période.

Le Japon, suivi de la Russie, de la Turquie, de l'Inde et de la Corée du Sud constitueraient à eux cinq 95% de ces demandes légales.

Selon le rapport, les USA seraient à l'origine d'environ 57% des demandes à Twitter de préservation d'informations relatives aux comptes.

"Nous sommes confrontés à des défis sans précédent alors que les gouvernements du monde tentent de plus en plus d'intervenir et de supprimer du contenu", a déclaré dans un communiqué Sinead McSweeney, vice-présidente de la politique publique globale de Twitter.

"Cette menace pour la vie privée et la liberté d'expression est une tendance profondément inquiétante qui requiert toute notre attention".

Les grands réseaux sociaux font l'objet d'une surveillance constante de la part des gouvernements et des régulateurs mondiaux.

(Version française Dina Kartit, édité par Sophie Louet)

2 mn