Téléchargez
notre application
Ouvrir

UE : Accord trouvé sur les propositions législatives en matière d'action climatique

reuters.com  |   |  484  mots
Ue: accord trouve sur les propositions legislatives en matiere d'action climatique[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

par Kate Abnett

LUXEMBOURG (Reuters) - Les pays membres de l'Union européenne (UE) ont conclu un accord tôt mercredi matin sur les propositions législatives en matière d'action climatique visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre au cours de la prochaine décennie.

Les ministres de l'Environnement des Vingt-Sept se sont accordés sur cinq propositions législatives visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre au cours de la prochaine décennie, après plus de 16 heures de négociations.

"La crise climatique et ses conséquences sont évidentes, une législation est donc inévitable", a déclaré Frans Timmermans, responsable de la politique climatique du bloc, ajoutant que l'invasion de l'Ukraine par la Russie avait incité les pays à accélérer leur sortie des énergies fossiles.

Les ministres se sont notamment prononcés en faveur de l'interdiction de la vente de voitures particulières et camionnettes neuves à moteur thermique à compter de 2035 dans l'UE.

Grâce à cet accord, qui constituera la position adoptée par les ministres lors des prochaines négociations avec le Parlement européen, il est probable que la proposition devienne une loi européenne. Le Parlement s'est déjà prononcé en faveur de l'interdiction de la vente de voitures et camionnettes neuves à moteur thermique à compter de 2035 dans l'UE.

Certains pays comme l'Italie ou la Slovaquie souhaitaient repousser l'échéance à 2040, mais un compromis avancé par l'Allemagne - le plus grand marché automobile de l'UE - qui conserve l'objectif de 2035 et demande à Bruxelles d'évaluer en 2026 si les véhicules hybrides ou fonctionnant avec des carburants neutres en CO2 pouvaient permettre atteindre cet objectif, a finalement été adopté.

Les propositions présentées dans le "plan climat" visent à mettre l'UE sur la voie d'une réduction de 55% des émissions de CO2 d'ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990, et de la neutralité carbone en 2050.

Les gouvernements et les entreprises devront investir massivement dans les moyens de production plus propres, les énergies renouvelables et les véhicules électriques afin d'atteindre ces objectifs.

Les ministres se sont également mis d'accord sur la création d'un nouveau marché européen du carbone et sont convenus, après d'âpres négociations, de la création d'un fonds de 59 millions d'euros pour protéger les citoyens à faible revenu de l'UE des coûts liés à cette mesure entre 2027 et 2032.

Un accord sur les principaux éléments de la proposition de la Commission Européenne visant à réduire de 61% d'ici à 2030 les émissions des secteurs couverts par le système d'échange de quotas d'émission de CO2 a été trouvé.

Les ministres se sont prononcés en faveur de deux autres propositions visant à renforcer les objectifs nationaux de réduction des émissions, et à accroître les puits naturels d'absorption du carbone tels que les forêts.

(Avec la contribution de Marine Strauss; version française Camille Raynaud)