Téléchargez
notre application
Ouvrir

Zelensky exhorte à l'action lors de son discours devant le Conseil de sécurité des Nations unies

reuters.com  |   |  358  mots
Zelensky exhorte a l'action lors de son discours devant le conseil de securite des nations unies[reuters.com]
(Crédits : Ukrainian Presidential Press Ser)

NATIONS UNIES (Reuters) - Le président ukrainien Volodimir Zelensky a accusé mardi la Russie d'être un "Etat terroriste" lors d'un discours prononcé devant les Nations unies.

La Russie a rétorqué que le président ukrainien utilisait son discours devant le Conseil de sécurité des Nations unies comme une "campagne de relations publiques à distance" afin de réclamer des armes occidentales supplémentaires.

Volodimir Zelensky a demandé au Conseil de sécurité d'expulser Moscou des Nations unies et de créer un tribunal pour enquêter sur les actions de l'armée russe en Ukraine. La Russie bénéficie toutefois d'un droit de veto au Conseil et peut se protéger contre toute action intentée en ce sens.

"La Russie n'a aucun droit de prendre part aux discussions et aux votes concernant la guerre en Ukraine, qui n'a pas été provoquée et vise simplement un but colonialiste", a estimé le président ukrainien. "Je vous exhorte à priver la délégation de cet Etat terroriste de ses pouvoirs."

Les 15 membres du Conseil de sécurité, dont la Russie, ont observé un instant de silence après que Volodimir Zelensky leur a demandé de "commémorer la vie de tous les Ukrainiens morts dans le conflit".

L'ambassadeur adjoint de la Russie aux Nations unies Dmitri Polianski a déclaré devant le Conseil que l'intervention de Volodimir Zelensky par vidéoconférence sapait l'autorité de l'organe de l'Onu, chargé de maintenir la paix et la sécurité internationale.

"Le Conseil de sécurité de l'Onu ne devrait pas servir de plateforme au président Zelensky pour mener une campagne de RP (relations publiques) à distance afin d'obtenir des armes supplémentaires de la part des pays participant au sommet de l'Otan", a-t-il dit.

Le Conseil s'est réuni après qu'un tir de missile russe contre un centre commercial de Krementchouk, dans le centre de l'Ukraine, a fait au moins 18 morts.

La Russie dément prendre les civils pour cibles dans le cadre de ce qu'elle décrit comme une "opération militaire spéciale" en Ukraine.

(Reportage Michelle Nichols; version française Camille Raynaud)