Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Espagne prévoit un retour des touristes cet été à 90% des niveaux de 2019

reuters.com  |   |  307  mots
L'espagne prevoit un retour des touristes cet ete a 90% des niveaux de 2019[reuters.com]
(Crédits : Jon Nazca)

MADRID (Reuters) - L'Espagne s'attend à ce que les arrivées de touristes pendant la saison estivale atteignent 90% des volumes prépandémiques malgré les pressions inflationnistes actuelles, a déclaré jeudi le secrétaire d'État au Tourisme espagnol.

Les réservations pour juillet et août vers l'Espagne ont déjà atteint 90% des niveaux de 2019, selon les données du cabinet ForwardKeys.

Les réservations de vacanciers en provenance de Suède étaient supérieures de près de 79% à celles de l'été précédant la pandémie, suivies des voyageurs venus du Danemark, 46% plus élevées, tandis que les Allemands et les Britanniques devraient être plus nombreux à se rendre en Espagne dans les prochains mois par rapport à 2019.

"Il s'agit d'une reprise solide (du tourisme) dans des conditions difficiles", a déclaré le secrétaire d'État au Tourisme, Fernando Valdes, qui se dit confiant dans le fait que l'industrie touristique de l'Espagne, l'un des pays les plus visités au monde, va connaître une haute saison comparable à certaines années fortes d'avant la pandémie de COVID-19.

"L'inflation ne freine pas pour l'instant la demande en plein pic de saison", a-t-il déclaré.

L'inflation sur un an en Espagne a atteint 10,2% en juin, dépassant ainsi pour la première fois le seuil des 10% depuis avril 1985, selon les données préliminaires de l'Institut national de la statistique (INE) publiées mercredi.

Malgré les perturbations des transports partout en Europe ces dernières semaines, notamment dans les aéroports, les annulations de vols n'ont pas été importantes et la capacité des sièges des compagnies aériennes vers l'Espagne est inférieure de 8% à celle d'avant la pandémie pour la saison, selon les chiffres officiels.

(Reportage Corina Pons; avec la contrinution de Christina Thykjaer; version française Dina Kartit, édité par Kate Entringer)