Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pour Macron, l'exploitation minière en eaux profondes ne doit pas continuer

reuters.com  |   |  266  mots
Pour macron, l'exploitation miniere en eaux profondes ne doit pas continuer[reuters.com]
(Crédits : Pedro Nunes)

LISBONNE (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron a déclaré jeudi qu'un cadre juridique était nécessaire pour empêcher l'exploitation minière en eaux profondes de continuer, et a appelé les pays à mettre leurs ressources financières et scientifiques pour mieux comprendre et protéger les fonds marins.

L'intérêt pour l'exploitation minière des fonds marins grandit, mais les organisations environnementales et certains gouvernements demandent à ce qu'elle soit ou interdite ou encadrée par des règles appropriées.

L'exploitation minière en eaux profondes nécessiterait l'utilisation de lourds engins pour retirer des fonds marins des roches contenant du cobalt, du manganèse, et d'autres métaux rares, qui entrent notamment dans la fabrication des batteries.

"Nous devons créer un cadre juridique pour mettre fin à l'exploitation minière en eaux profondes et empêcher que de nouvelles activités ne mettent en danger ces écosystèmes", a déclaré Emmanuel Macron lors d'un événement organisé en marge de la Conférence sur les océans des Nations unies à Lisbonne.

"Il est également nécessaire que nous donnions les moyens à nos scientifiques de mieux connaître les fonds marins, nous devons mieux les comprendre pour mieux les protéger", a-t-il ajouté.

Bien que le président français ait émis des inquiétudes sur l'exploitation minière des eaux profondes, la France dispose d'un contrat d'exploration dans la région de Clarion-Clipperton, dans le Pacifique Nord, avec l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer.

(Reportage Catarina Demony et Helen Reid; version française Camille Raynaud)