Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le président nigérian refuse d'approuver la vente des actifs d'Exxon Mobil

reuters.com  |   |  252  mots
Le president nigerian refuse d'approuver la vente des actifs d'exxon mobil[reuters.com]
(Crédits : Andrew Kelly)

ABUJA (Reuters) - Le président nigérian Muhammadu Buhari est revenu sur son accord initial donné à la vente par Exxon Mobil de ses actifs en eaux peu profondes à Seplat, a déclaré son porte-parole jeudi, après que l'autorité de régulation pétrolière s'est prononcée contre.

Muhammadu Buhari avait commencé lundi par donner son aval à la transaction de 1,28 milliard de dollars (1,24 milliard d'euros), mais la Nigerian Upstream Petroleum Regulatory Commission a déclaré qu'elle s'y opposait, sans toutefois en donner la raison.

La cession est suivie de près par d'autres grandes compagnies pétrolières comme Shell et TotalEnergies, qui ont annoncé leur intention de vendre certains actifs locaux.

"Le président a décidé de laisser l'autorité de régulation faire son travail. Il revient sur son approbation antérieure, pour l'instant, afin de permettre au processus d'être achevé, c'est tout", a déclaré à Reuters le porte-parole de la présidence, Garba Shehu.

Seplat a indiqué dans un communiqué n'avoir reçu aucune notification officielle de la volte-face de Muhammadu Buhari, et précisé qu'elle cherchait à obtenir des éclaircissements auprès des autorités.

Les majors pétrolières opérant au Nigeria veulent se retirer des opérations en eaux peu profondes, invoquant des inquiétudes quant aux perturbations causées par les communautés locales, afin de se concentrer sur le forage en eaux profondes.

(Reportage Felix Onuah, rédigé par MacDonald Dzirutwe ; version française Kate Entringer, édité par Tangi Salaün)