Le sabotage des gazoducs Nord Stream n'est pas une attaque contre la Suède, dit une ministre suédoise

reuters.com  |   |  209  mots
Photo d'archives de la ministre suedoise des affaires etrangeres, ann christin linde, au siege de l'onu a new york[reuters.com]
(Crédits : Eduardo Munoz)

COPENHAGUE (Reuters) - Le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream 1 et 2 ne constitue pas une attaque contre la Suède, a déclaré mercredi la ministre des Affaires étrangères, Ann Linde.

"Ce n'est pas une attaque contre la Suède parce qu'elle n'a pas eu lieu sur notre territoire", a déclaré Ann Linde à la télévision publique SVT. "Il s'agit d'un incident international".

Le secrétaire d'Etat américain, Anthony Blinken, a apporté son soutien pour faire la lumière sur ces évènements, a ajouté la ministre suédoise.

Le Danemark et la Suède ont fait état mardi d'importantes fuites en mer Baltique sur les deux gazoducs Nord Stream en provenance de Russie, évoquant des "actes délibérés" perpétrés dans la zone économique exclusive de chacun des deux pays.

Les explosions sous-marines ayant précédé les fuites de méthane se sont toutefois produites hors des eaux territoriales des deux pays, ont-ils précisé.

Ces explosions ne représentent pas une menace militaire directe ou une attaque contre la Suède ou le Danemark, ont déclaré mardi soir les Premiers ministres suédois et danois.

(Reportage Stine Jacobsen, version française Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();