L'Ukraine affirme qu'elle n'acceptera jamais les ultimatums de la Russie

reuters.com  |   |  308  mots
Un homme avec un velo devant des panneaux au sujet d'un referendum sur le rattachement a la russie des regions d'ukraine controlees par la russie[reuters.com]
(Crédits : Alexander Ermochenko)

KYIV (Reuters) - L'Ukraine a annoncé mercredi que les consultations organisées par Moscou dans quatre régions ukrainiennes sur leur rattachement à la Russie étaient "nulles et non avenues".

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a affirmé dans un communiqué que l'Ukraine n'acceptera jamais les ultimatums russes et qu'elle poursuivra ses efforts pour libérer son territoire occupé par les forces russes.

"Forcer les habitants de ces territoires à remplir des papiers sous la menace d'une arme à feu est un crime russe de plus dans le cadre de son agression contre l'Ukraine", a-t-il déclaré.

Le ministère a estimé que ces référendums, qualifiés de mascarade, n'avaient "rien à voir avec l'expression de la volonté" et n'avaient aucune incidence sur le "système administratif-territorial et les frontières internationalement reconnues de l'Ukraine."

"L'Ukraine et la communauté internationale condamnent ces actes russes et les considèrent comme nuls et non avenus", indique le communiqué.

"L'Ukraine a tout à fait le droit de restaurer son intégrité territoriale par des moyens militaires et diplomatiques, et continuera à libérer les territoires temporairement occupés. L'Ukraine n'acceptera jamais les ultimatums de la Russie. Les tentatives de Moscou de créer de nouvelles lignes de séparation ou d'affaiblir le soutien international à l'Ukraine sont vouées à l'échec", ajoute-t-il.

Les responsables des quatre régions d'Ukraine contrôlées par Moscou et les forces séparatistes pro-russes ont annoncé une victoire écrasante du "oui" aux référendums sur le rattachement à la Russie organisés dans les régions de Donetsk, Louhansk, Zaporijjia et Kherson, qui représentent au total environ 15% du territoire du pays.

La diplomatie ukrainienne appelle ses alliées à prendre de nouvelles sanctions dures contre la Russie et à fournir une aide militaire supplémentaire à ses troupes.

(Reportage Pavel Polityuk, version française Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();