Cisjordanie : Les forces israéliennes tuent quatre Palestiniens à Djénine

reuters.com  |   |  379  mots
Un palestinien lance une pierre sur un vehicule de l'armee israelienne[reuters.com]
(Crédits : Raneen Sawafta)

DJÉNINE, Cisjordanie (Reuters) - Les forces israéliennes en Cisjordanie occupée ont tué quatre combattants palestiniens mercredi, lors d'une opération menée dans le cadre de la campagne de raids lancée il y a six mois, en réponse à une série d'attaques meurtrières en Israël.

Des commandos israéliens, dont certains infiltrés, ont été envoyés dans la ville de Djénine pour appréhender deux Palestiniens soupçonnés d'avoir tendu des embuscades, a déclaré la police israélienne. Les deux hommes ont ouvert le feu et fait exploser une bombe avant d'être abattus, ajoute le communiqué.

La fusillade a déclenché des affrontements ailleurs à Djénine, qui, avec la ville voisine de Naplouse, a été particulièrement ciblée par les forces israéliennes depuis le lancement de l'opération "Breakwater". Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés, selon les médecins.

Les factions du Djihad islamique et des Brigades des martyrs d'Al Aqsa ont déclaré que quatre de leurs combattants avaient été tués. L'un d'eux travaillait pour les services de sécurité de l'Autorité palestinienne (AP), qui contrôle la Cisjordanie de façon limitée.

"Nous avons grand besoin de membres des services de sécurité", a déclaré un regroupement de combattants locaux dans une lettre ouverte adressée au président palestinien Mahmoud Abbas.

"Déclarez le combat, et nous serons vos soldats. Cet ennemi ne connaît que le langage de la puissance de feu."

Israël et les États-Unis ont fait pression sur l'AP pour qu'elle agisse davantage pour renforcer la sécurité. L'AP accuse Israël de porter atteinte à sa crédibilité.

"Nous n'avons pas hésité à aller partout où l'Autorité palestinienne n'est pas allée pour procéder à des arrestations", a déclaré Ram Ben-Barak, président de la commission des affaires étrangères et de la défense du parlement israélien, à la radio Ynet. "Est-ce que cela crée des frictions ? Oui."

Un des militants tués à Djénine était le frère d'un Palestinien qui avait abattu trois personnes à Tel Aviv en avril.

(Reportage Ali Sawafta et Nidal al-Mughrabi ; rédigé par Dan Williams ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();