Birmanie : Un tribunal condamne Aung San Suu Kyi et un économiste australien à 3 ans d'emprisonnement

reuters.com  |   |  218  mots
Photo d'archives d'aung san suu kyi lors d'une conference de presse a tokyo[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

(Reuters) - Un tribunal birman a condamné jeudi Aung San Suu Kyi, dirigeante renversée par un coup d'État en 2021, et son ancien conseiller économique, l'Australien Sean Turnell, à trois ans de prison pour avoir enfreint une loi sur les secrets officiels, a déclaré une source au fait de la procédure.

Tous deux avaient plaidé non coupable des accusations d'incitation à la fuite de secrets officiels, passible d'une peine maximale de 14 ans.

"Trois ans chacun, sans travaux forcés", a déclaré la source, qui a refusé d'être identifiée en raison du caractère sensible de la question.

Sean Turnell a aussi été inculpé d'infraction à la législation en matière d'immigration et encourt jusqu'à cinq ans de prison. Le tribunal devrait se prononcer sur cette affaire jeudi, selon une deuxième source et les médias.

La lauréate du prix Nobel Aung San Suu Kyi a déjà été condamnée à au moins 23 ans de prison dans d'autres affaires, principalement liées à des accusations de corruption.

Elle nie toutes les accusations portées contre elle.

Un porte-parole de la junte n'a pas répondu à une demande de commentaires.

L'Australie a demandé la libération de Sean Turnell.

(Reportage Reuters ; rédigé par Kanupriya Kapoor ; version française Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();