Le chargé d'affaires iranien à Paris convoqué à son tour

reuters.com  |   |  231  mots
La ministre francaise des affaires etrangeres catherine colonna[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - La France a convoqué vendredi dernier le chargé d'affaires iranien à Paris, en réponse à une initiative similaire de Téhéran, "pour exiger la fin de la répression aveugle" face au mouvement de protestation déclenché par la mort de Mahsa Amini le mois dernier, a déclaré mardi Catherine Colonna.

Le chargé d'affaires français à Téhéran a été convoqué la semaine dernière après la condamnation par le Quai d'Orsay de la "répression brutale" des manifestations.

"L'Iran a considéré qu'il s'agissait d'une ingérence que de rappeler les principes fondamentaux des droits de l'Homme et a cru bon de le faire savoir à notre ambassade sur place. J'ai donc décidé de faire convoquer le chargé d'affaires iranien à Paris pour exiger la fin de la répression aveugle et dire clairement ce que nous pensons des méthodes iraniennes", a dit la ministre des Affaires étrangères lors de la séance des questions au gouvernement.

L'Assemblée nationale a observé une minute de silence à l'ouverture de la séance en hommage aux manifestants tués depuis le début du mouvement de contestation le 17 septembre, jour des funérailles de Mahsa Amini, morte la veille après son arrestation par la police des moeurs pour port de vêtements jugé non conforme à la loi islamique.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse)

tag.dispatch();