Russes et ukrainiens se disputent la gestion de la centrale de Zaporijjia

reuters.com  |   |  260  mots
Photo d'archives de la centrale nucleaire ukrainienne de zaporijjia[reuters.com]
(Crédits : Alexander Ermochenko)

(Reuters) - La centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia va passer sous le contrôle des agences gouvernementales russes après l'annexion officielle par Moscou de la région du même nom, a déclaré mercredi le ministère russe des Affaires étrangères, cité par l'agence de presse RIA, tandis que le président de l'énergéticien public ukrainien Energoatom réagi en déclarant qu'il prendrait en charge le site.

Selon l'agence Tass, le directeur de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, doit se rendre à Moscou dans les prochains jours pour discuter de la situation à la centrale.

Petro Kotin, le président d'Energoatom, la compagnie nationale de production d'énergie nucléaire d'Ukraine, a exhorté les travailleurs de la centrale à ne pas signer de documents avec les occupants russes et annoncé qu'il prendrait en charge la centrale, dans une allocution vidéo publiée sur l'application de messagerie Telegram.

"Toutes les décisions ultérieures concernant l'exploitation de la centrale seront prises directement au bureau central d'Energoatom", a déclaré Petro Kotin. "Nous continuerons à travailler dans le cadre du droit ukrainien, du système énergétique ukrainien, d'Energoatom."

La Russie a procédé à l'annexion de la région de Zaporijjia et de trois autres régions ukrainiennes après la tenue de référendums sur leur rattachement à la Russie dénoncés par Kiev et les gouvernements occidentaux comme des simulacres de consultations.

(Reportage de Reuters ; version française Dagmarah Mackos et Augustin Turpin ; édité par Jean-Stéphane Brosse et Kate Entringer)

tag.dispatch();