Des artistes françaises se coupent les cheveux en soutien aux femmes iraniennes

reuters.com  |   |  408  mots
Photo de juliette binoche[reuters.com]
(Crédits : Christian Mang)

(Correction §1)

par Geert De Clercq

PARIS (Reuters) - Des actrices et chanteuses françaises, dont Juliette Binoche et Isabelle Huppert, ont affiché leur soutien aux femmes iraniennes qui manifestent depuis la mort de Mahsa Amini, en se coupant des mèches de cheveux dans une vidéo diffusée mercredi sur les réseaux sociaux.

Mahsa Amini, âgée de 22 ans, a été arrêtée le 13 septembre à Téhéran par la police des moeurs pour "tenue inappropriée" et est décédée trois jours plus tard à l'hôpital, suscitant une vague de contestation populaire qui a fait plus de 130 morts, selon des groupes de défense des droits.

"Pour la liberté", dit Juliette Binoche au début de la vidéo, alors qu'elle se coupe une énorme poignée de cheveux auburn, avant de les tendre vers la caméra.

Une cinquantaine d'artistes françaises, dont Marion Cotillard et Isabelle Adjani, apparaissent ainsi dans la vidéos entrain de se couper une mèche de cheveux en signe de solidarité avec les femmes iraniennes. Une interprétation en farsi de "Bella ciao", le chant des partisans italiens, accompagne le clip.

"Mahsa Amini a été arrêtée et maltraitée par la police des moeurs jusqu'à ce que mort s'ensuive. Il lui était uniquement reproché d'avoir porté le voile de manière inappropriée. Elle est morte pour avoir laissé paraître quelques mèches de cheveux", peut-on lire dans le texte accompagnant la vidéo postée sur le compte Instagram @soutienfemmesiran, largement relayé sur d'autres réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter.

La mort de la jeune femme a déclenché le plus grand mouvement de contestation depuis des années dans le pays et les protestations se sont étendues à l'étranger, notamment à Paris, Londres, Rome et Madrid, en solidarité avec les manifestants iraniens.

"Les femmes iraniennes attendent un soutien de la part de la communauté internationale. C'est une belle façon de montrer ce soutien", a déclaré à Reuters l'avocat français Richard Sedillot, à l'origine de l'action.

"Ce n'est qu'un premier pas, j'espère que tout le monde partout suivra, pas seulement les actrices mais tout le monde. Les hommes pourraient aussi se couper les cheveux, je pense que cela va arriver", a-t-il ajouté.

Des avocats, des personnalités des médias et d'autres femmes en France ont également suivi le mouvement.

(Version française Diana Mandiá, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();