Les Etats-Unis étudient des "réponses" pour leurs liens avec Ryad après la décision de l'Opep+

reuters.com  |   |  222  mots
Le secretaire d'etat americain antony blinken prend la parole lors de la 52e assemblee generale de l'organisation des etats americains a lima[reuters.com]
(Crédits : Pool)

par Humeyra Pamuk

LIMA (Reuters) - Les Etats-Unis étudient une variété d'options concernant leur relation avec l'Arabie saoudite après que cette dernière et ses partenaires de l'Opep+ sont convenus d'une importante baisse de leur production de pétrole, en dépit de la volonté inverse de Washington, a déclaré jeudi le chef de la diplomatie américaine.

"Concernant la relation (avec l'Arabie saoudite), nous étudions un nombre d'options de réponse. Nous consultions étroitement le Congrès", a dit Antony Blinken lors d'une conférence de presse à Lima au côté de son homologue péruvien.

Le secrétaire d'Etat américain n'a pas précisé quelles mesures Washington envisageait, alors que l'administration du président Joe Biden désapprouve la baisse de production de deux millions de barils par jour décidée mercredi par les pays de l'Opep+.

Les pairs démocrates de Joe Biden au Congrès américain ont exprimé leur volonté de couper les ventes d'équipements militaires à l'Arabie saoudite, certains parlementaires remettant en question les liens sécuritaires entre Washington et Ryad du fait des pertes civiles causées par les opérations de la coalition saoudienne au Yémen.

Antony Blinken a déclaré que les Etats-Unis ne prendraient aucune mesure nuisant à leurs propres intérêts.

(Rédaction de Paris)

tag.dispatch();