Etats-Unis : Powell n'exclut pas un coup de frein aux hausse de taux dès décembre

reuters.com  |   |  306  mots
Le president de la reserve federale jerome powell lors d'une conference de presse a washington[reuters.com]
(Crédits : Elizabeth Frantz)

par Howard Schneider et Ann Saphir

WASHINGTON (Reuters) - La banque centrale américaine pourrait freiner dès le mois de décembre le rythme de ses hausses de taux, a déclaré mercredi le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, lors d'un débat organisé par la Brookings Institution à Washington.

"Il serait sensé de modérer le rythme de nos hausses de prix alors que nous approchons du niveau qui devrait être suffisant pour faire refluer l'inflation", a-t-il dit.

"Le moment de la modération de la hausse des taux pourrait se produire dès la réunion de décembre", a-t-il ajouté.

La lutte contre l'inflation est toutefois loin d'être terminée, a-t-il également souligné.

S'il n'a pas précisé à quel niveau il situait le "taux neutre", c'est-à-dire ni stimulant ni handicapant pour l'économie, il a déclaré qu'il était probable qu'il s'avère supérieur aux 4,6% évoqués par les responsables de la Fed dans leurs projections de septembre.

Le combat contre l'inflation nécessitera "de conserver une politique restrictive pendant un certain temps", a-t-il dit, un propos peut-être destiné à faire comprendre aux marchés que la perspective d'une baisse de taux l'année prochaine n'est sur les tablettes de la Fed.

"Nous resterons sur ce chemin tant que le travail ne sera pas achevé", a-t-il prévenu.

L'objectif de taux des fonds fédéraux ("fed funds"), le principal instrument de la politique monétaire de la Fed, a été porté début novembre entre 3,75% et 4%, le niveau le plus élevé depuis début 2008.

La banque centrale a augmenté son taux lors des six dernières réunions, opérant sa remontée la plus rapide depuis l'ère Paul Volcker dans les années 1970 et 1980.

(Howard Schneider; version française Nicolas Delame)

tag.dispatch();