Chine : La vice-Première ministre demande une "optimisation" des politiques de lutte contre le COVID

reuters.com  |   |  279  mots
Sun chunlan, membre du comite permanent du politburo de la chine, lors d'une conference[reuters.com]
(Crédits : Jason Lee)

PÉKIN (Reuters) - La vice-Première ministre chinoise Sun Chunlan a demandé que des efforts supplémentaires soient fournis afin d'améliorer les mesures de lutte contre le COVID-19, appelant une "optimisation" des politiques de dépistage, de soins et de quarantaine, ont rapporté les médias officiels.

"Le pays fait face à une nouvelle situation et à de nouveaux défis en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie alors que le variant Omicron du coronavirus est moins pathogène, que la population est vaccinée et que nous avons acquis de l'expérience concernant la manière de contenir le virus", a-t-elle déclaré mercredi, selon Xinhua.

Sun Chunlan a ajouté que le gouvernement avait "toujours donné la priorité à la santé et à la sécurité de la population et géré efficacement les incertitudes concernant la situation sanitaire avec une stratégie cohérente et des mesures souples pour combattre le virus", indiquaient encore les médias officiels.

La vice-Première ministre a également estimé que la Chine devait améliorer le taux d'immunité de l'ensemble de sa population. Le gouvernement chinois a récemment annoncé qu'il augmenterait le taux de vaccination des personnes âgées, des enfants et des personnes fragiles.

Deux grandes métropoles chinoises, Canton et Chongqing, ont annoncé mercredi un allègement des mesures de lutte contre le l'épidémie de coronavirus, alors qu'un mouvement de contestation sans précédent depuis l'accession au pouvoir de Xi Jinping en 2012 s'est développé contre la politique "zéro COVID" à travers le pays.

(Reportage rédaction de Pékin, rédigé par Bernard Orr; version française Camille Raynaud)

tag.dispatch();