Stellantis : Quatre syndicats demandent jusqu'à 8,5% de hausse des salaires en France

reuters.com  |   |  207  mots
Photo du logo de stellantis sur un drapeau[reuters.com]
(Crédits : Massimo Pinca)

PARIS (Reuters) - Quatre des cinq principaux syndicats de Stellantis en France ont demandé jeudi à la direction des hausses de salaires comprises entre 7,3% et 8,5% pour faire face à l'inflation, ont dit à Reuters trois sources syndicales.

Au premier jour de négociations très attendues par des salariés confrontés à une inflation toujours supérieure à 6%, les revendications vont de +7,3% pour les syndicats CFTC et CFDT, +8,3% pour la CFE-CGC et +8,5% pour Force ouvrière.

La CGT a demandé quant à elle une augmentation de 400 euros pour tout le monde et une hausse du salaire minimum à 2.000 euros nets.

"Au vu de l'inflation à laquelle nous devons faire face, Stellantis France a décidé en octobre, en réponse à la demande des organisations syndicales, d'anticiper au 1er décembre les négociations salariales 2023", a déclaré à Reuters un porte-parole du constructeur automobile né de la fusion entre PSA et FCA.

"L'objectif de cette journée est de négocier un accord équilibré tant pour les salariés de l'entreprise que pour la compétitivité de (celle-ci)", a-t-il ajouté.

En Italie, les syndicats de Stellantis, de Ferrari, d'Iveco et de CNH Industrial, ont réclamé en octobre des augmentations de plus de 8%. Les discussions battent toujours leur plein.

(Gilles Guillaume, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();