Kyiv fait état de retrait de troupes russes en face de Kherson

reuters.com  |   |  386  mots
Photo d'une ancienne position russe pres de kherson[reuters.com]
(Crédits : Valentyn Ogirenko)

KYIV (Reuters) - L'armée ukrainienne a indiqué jeudi que la Russie avait retiré une partie de ses troupes des villes situées sur la rive orientale du Dniepr en face de la ville de Kherson.

Il s'agit de la première communication officielle de l'Ukraine faisant état d'un retrait de troupes russes sur ce qui constitue désormais la principale ligne de front dans le sud du pays.

Les autorités ukrainiennes n'ont pas donné plus de détails et n'ont pas fait état de troupes ukrainiennes ayant traversé le fleuve.

Elles ont également indiqué que la Russie avait intensifié ses bombardements visant la rive occidentale du Dniepr, provoquant de nouvelles coupures d'électricité à Kherson où le courant avait été rétabli près de trois semaines après le retrait des forces russes.

La Russie a déjà sommé les civils de quitter les villes situées à moins de 15 kilomètres du fleuve et l'administration civile a quitté la ville de Nova Kakhovska sur la rive gauche du Dniepr.

Les autorités ukrainiennes avaient jusqu'à maintenant rapporté que la Russie avait déplacé des pièces d'artillerie pour les mettre dans des zones plus sûres mais elles n'avaient alors jamais fait état de repli des forces russes.

"Une baisse du nombre de soldats et d'équipements militaires russes est observée dans le secteur d'Oleshky", a fait savoir l'armée.

"Les troupes ennemies se sont retirées de certaines zones de l'oblast (région) de Kherson et se sont dispersées dans des zones forestières le long de la section de l'autoroute Oleshky - Hola Prystan", a-t-elle ajouté.

Elle indique en outre que la plupart des soldats présents dans le secteur sont des réservistes récemment mobilisés, ce qui suggèrent que les militaires les plus entraînés ont déjà quitté la région.

Reuters n'a pas été en mesure de confirmer ces informations de manière indépendante.

Par ailleurs, Kyiv a demandé un renforcement des mesures de sécurité pour ses ambassades à l'étranger après qu'un courrier piégé a explosé mercredi à son ambassade de Madrid.

Un commandant ukrainien a été légèrement blessé par l'explosion alors qu'il manipulait le courrier.

(Reportage Tom Balmforth, version française Matthieu Protard, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();