Kyiv a proposé un pacte de non-agression à Minsk, dit Loukachenko

reuters.com  |   |  315  mots
Le president bielorusse loukachenko, a minsk[reuters.com]
(Crédits : Russian Foreign Ministry)

(Reuters) - L'Ukraine a proposé un pacte de non-agression à la Biélorussie, a déclaré mardi le président Alexandre Loukachenko cité par Belta.

Selon l'agence de presse officielle biélorusse, Alexandre Loukachenko a dévoilé cette information lors d'une réunion avec des responsables gouvernementaux et des représentants des services de sécurité.

"Ils nous demandent de ne pas entrer en guerre avec l'Ukraine, de ne pas y envoyer nos troupes. Ils proposent que nous concluions un pacte de non-agression", a dit le président biélorusse, cité par Belta.

Il n'a pas été possible pour le moment d'établir de manière indépendante si une telle proposition a bien été formulée, ni par qui.

Interrogé à ce sujet, le Kremlin n'a souhaité faire aucun commentaire.

Lors de cette même réunion, Alexandre Loukachenko a par ailleurs accusé l'Ukraine - sans fournir de preuves - de permettre l'utilisation de son territoire pour entraîner et armer des militants qui pourraient déstabiliser son pays.

Il a assuré que les forces de sécurité biélorusses répondraient sévèrement à toute menace et ne permettraient pas la répétition des manifestations géantes qui ont déstabilisé son pouvoir en 2020.

Il n'y a pas eu de réponse immédiate de Kyiv, où des responsables ont déclaré craindre que Moscou n'utilise la Biélorussie comme rampe de lancement pour une nouvelle attaque contre l'Ukraine depuis le Nord.

Minsk a autorisé Moscou à utiliser le territoire biélorusse pour envoyer des troupes en Ukraine le 24 février de l'année dernière. L'armée biélorusse n'a toutefois pas participé à la guerre jusqu'à présent, tout en intensifiant la préparation militaire conjointe avec les forces russes déployées en Biélorussie.

(Andrew Osborn, version française Nicolas Delame et Lina Golovnya, édité par Kate Entringer et Tangi Salaün)

tag.dispatch();