France : Le patron de la ligue de handball démissionne après sa condamnation pour corruption de mineur

reuters.com  |   |  294  mots

PARIS (Reuters) - Le président de la Ligue nationale de handball (LNH), Bruno Martini, a démissionné mercredi de ses fonctions après avoir été condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineur et enregistrement d'images pédopornographiques.

Bruno Martini, qui est âgé de 52 ans, a été entendu lundi et mardi par la police et a "reconnu les faits", a déclaré à Reuters son avocat, Elie Dottelonde.

L'ancien gardien de but de l'équipe de France a été condamné à un an d'emprisonnement avec sursis, 2.500 euros d'amende et cinq ans d'interdiction d'exercer une activité impliquant un contact avec des mineurs à l'issue d'une audience de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

La LNH a indiqué dans un communiqué que Bruno Martini avait présenté sa démission avec effet immédiat et que le Comité directeur de l'institution se réunirait pour organiser l'intérim.

La Fédération française de handball (FFH) a annoncé dans un communiqué que son Bureau directeur avait décidé à l'unanimité l'ouverture de poursuites disciplinaires à l'encontre de Bruno Martini "au regard de la gravité des faits pour lesquels il a été condamnés".

"La Fédération française de handball tient à renouveler tout son soutien à la victime et à sa famille", était-il ajouté.

L'affaire a débuté après le dépôt d'une plainte en 2020 par un adolescent de 13 ans, selon franceinfo, qui précise que Bruno Martini a reconnu avoir approché le garçon, pensant qu'il était âgé de plus de 15 ans, l'âge légal de la majorité sexuelle.

Reuters n'a pas été en mesure de confirmer indépendamment cette information.

(Reportage Julien Pretot, rédigé par Tassilo Hummel; version française Camille Raynaud, édité par Blandine Hénault et Matthieu Protard)

tag.dispatch();