États-Unis : McCarthy parlera dette et dépenses avec Biden mercredi

reuters.com  |   |  424  mots
Les representants americains se reunissent pour une troisieme journee afin de tenter d'elire un nouveau president de la chambre au capitole a washington[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

par David Lawder

WASHINGTON (Reuters) - Le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, a annoncé qu'il rencontrerait le président Joe Biden mercredi pour discuter du relèvement du plafond de la dette fédérale tout en contrôlant les dépenses du gouvernement, ajoutant que les républicains ne permettraient pas un défaut de paiement des États-Unis.

"Je sais que le président a dit qu'il ne voulait pas avoir de discussions. Mais je pense qu'il est très important que l'ensemble de notre gouvernement soit conçu pour trouver un compromis", a-t-il déclaré dimanche lors de l'émission "Face the Nation" de CBS.

"Je veux trouver un moyen raisonnable et responsable de relever le plafond de la dette (et) de prendre le contrôle de ces dépenses effrénées", a ajouté Kevin McCarthy.

Le Trésor américain a activé ce mois-ci des mesures extraordinaires de gestion de la trésorerie du pays pour éviter de dépasser la limite de 31.400 milliards de dollars de dette fédérale imposée par le Congrès.

Mais sans un relèvement de cette limite d'ici début juin, le Trésor a déclaré qu'il pourrait manquer de liquidités pour payer les factures du gouvernement, soulevant la plus grande menace de défaut de paiement depuis une impasse sur le plafond de la dette en 2011.

"Il n'y aura pas de défaut de paiement", a déclaré Kevin McCarthy. "Mais ce qui est vraiment irresponsable, c'est ce que les démocrates font en ce moment, en disant que vous devriez simplement augmenter la limite."

Un porte-parole de la Maison-Blanche n'a pas souhaité faire de commentaire, mais un responsable du bureau présidentiel connaissant bien le projet de réunion a confirmé la date de mercredi. Joe Biden s'était précédemment engagé à discuter de la dette avec Kevin McCarthy, mais la Maison-Blanche a déclaré qu'elle ne négocierait pas le relèvement du plafond.

Les responsables de l'administration Biden ont présenté la réunion prévue avec le président de la Chambre des représentants comme une occasion de développer la "relation de travail" entre les deux dirigeants.

Kevin McCarthy et d'autres républicains, tant à la Chambre des représentants qu'au Sénat, ont déclaré qu'ils ne soutiendraient pas un relèvement du plafond de la dette sans réductions budgétaires ou réformes des dépenses.

(Reportage de David Lawder, version française Benjamin Mallet)

tag.dispatch();