L'Ukraine recevra 120 à 140 chars lors de la "première vague" de livraisons

reuters.com  |   |  374  mots
Le ministre ukrainien de la defense oleksii reznikov en visite a paris[reuters.com]
(Crédits : Pool)

KYIV (Reuters) - L'Ukraine recevra 120 à 140 chars occidentaux lors d'une "première vague" de livraisons de la part d'une coalition de 12 pays, a déclaré mardi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitro Kouleba.

L'Ukraine a obtenu en janvier de ses soutiens occidentaux la fourniture de chars de combat et cherche à obtenir des avions de chasse pour repousser les forces russes et pro-russes qui progressent lentement sur la ligne de front, alors que Moscou déploie d'énormes efforts pour réaliser des avancées dans l'est du pays.

"La coalition des chars compte désormais 12 membres. Je peux noter que dans la première vague de contributions, les forces armées ukrainiennes recevront entre 120 et 140 chars de modèle occidental", a déclaré Dmitro Kouleba lors d'un point de presse en ligne.

Il a précisé que ces chars comprendraient le Leopard 2 de fabrication allemande, le Challenger 2 britannique et l'Abrams américain, et que l'Ukraine comptait également "vraiment" sur la fourniture de chars Leclerc français.

Le ministre ukrainien n'a pas donné de calendrier pour ces livraisons.

Il faudra également du temps pour entraîner l'armée ukrainienne à l'utilisation de ces chars.

Selon Dmitro Kouleba, Kyiv travaille en coulisses pour convaincre d'autres pays de fournir des chars.

"Nous continuons à travailler à l'élargissement de la coalition des chars et à l'augmentation des contributions de ceux qui se sont déjà engagés", a-t-il déclaré.

Kyiv prévoit de lancer une contre-offensive majeure pour reprendre des pans entiers de territoire pris par la Russie dans le sud et l'est du pays.

Les États-Unis ont demandé à Kyiv d'attendre que l'aide militaire occidentale arrive en Ukraine avant de lancer ce projet.

L'Ukraine craint également que la Russie ne lance sa propre offensive dans les semaines ou les mois à venir.

Mardi, la France a annoncé qu'elle allait fournir 12 canons Caesar supplémentaires à l'Ukraine pour faire face à l'invasion russe. La veille, le président Emmanuel Macron avait indiqué que rien n'était exclu pour l'aide militaire à Kyiv alors que son homologue américain Joe Biden a indiqué pour sa part que les Etats-Unis ne fourniraient pas d'avions de chasse F-16 à l'Ukraine.

(Reportage Pavel Polityuk ; rédigé par Tom Balmforth ; version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)

tag.dispatch();