Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Corée du Nord taxe d'incompétence le gouvernement de Séoul

reuters.com  |   |  426  mots
La coree du nord taxe d'incompetence le gouvernement de seoul[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

SEOUL (Reuters) - La Corée du Nord a taxé d'"ignorance" et d'"incompétence" le gouvernement sud-coréen et rejeté toutes nouvelles discussions avec lui tant que ne seront pas réglés les problèmes qui ont conduit à l'annulation d'une réunion qui était prévue mercredi à Séoul.

Le négociateur en chef nord-coréen, Ri Son-gwon, a dénoncé jeudi les manoeuvres aériennes annuelles "Max Thunder" menées par les forces américaines et sud-coréennes dans la région, a rapporté l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

"Si on ne résout pas la grave situation qui a conduit à la suspension des discussions de haut niveau entre le Nord et le Sud, il ne nous sera pas facile de nous asseoir de nouveau en face du régime sud-coréen actuel", ajoute KCNA.

Ri Son-gwon a par ailleurs accusé le Parlement de Séoul d'avoir des discussions avec "des ordures", sans dire qui il visait.

Les autorités de Pyongyang ont renoncé aux discussions prévues mercredi à Séoul en raison des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes qu'elles considèrent comme une "provocation". La rencontre devait porter sur les mesures à mettre en oeuvre pour parvenir à une dénucléarisation complète de la péninsule.

Quelques heures avant les déclarations de Ri Son-gwon, la Corée du Sud avait dit vouloir mener une médiation pour sauver le sommet prévu entre Donald Trump et Kim Jong-un le 12 juin à Singapour.

La Corée du Nord a menacé mercredi d'annuler ce sommet, jugeant inacceptable que Washington exige que Pyongyang abandonne unilatéralement son arsenal nucléaire et fustigeant les déclarations du conseiller à la sécurité national de Trump, John Bolton.

A la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, on indiquait que le gouvernement sud-coréen, ou le président Moon Jae-in, avaient l'intention de jouer plus activement un "rôle de médiateur" par divers canaux. Trump doit recevoir Moon le 22 mai à la Maison blanche.

La Corée du Sud soulignait aussi avoir l'intention de poursuivre ses discussions avec la Corée du Nord.

Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères, a déclaré jeudi que les mesures prises par la Corée du Nord pour apaiser les tensions dans la péninsule devaient être reconnues et que les autres parties, en particulier les Etats-Unis, devaient profiter de l'occasion pour parvenir à la paix.

(Cynthia Kim, Heekyong Yang et Joyce Lee avec Michael Martina à Pékin; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)