Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'ouragan Florence se rapproche de la côte Sud-Est des Etats-Unis

reuters.com  |   |  621  mots
L'ouragan florence attendu vendredi dans le sud des etats-unis[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

par Ernest Scheyder

WILMINGTON, Caroline du Nord (Reuters) - Le littoral des Caroline du Nord et du Sud s'est vidé de ses habitants à l'approche de l'ouragan Florence, qui devrait balayer les deux Etats vendredi, selon le Centre américain de veille cyclonique (NHC).

D'après les dernières prévisions, la tempête, dont les vents atteignent les 200 km/h, pourrait stagner aux abords des côtes, ce qui promet plusieurs jours de pluies diluviennes de la Virginie à la Caroline du Sud.

Dans certains secteurs de Caroline du Nord, on attend jusqu'à un mètre de précipitations.

"Cette tempête est énorme et dangereuse", a averti mercredi Roy Cooper, gouverneur de la Caroline du Nord, sur NBC. "Les inondations représentent un risque important ici et ceux qui ont le moins de moyens sont souvent les plus touchés", a-t-il souligné.

Plus d'un million d'habitants des Caroline et de Virginie ont reçu un ordre d'évacuation. Selon le NHC, la région devrait être balayée dès jeudi matin par des vents équivalents à ceux d'une tempête tropicale, c'est-à-dire supérieurs à 63 km/h, mais l'oeil de l'ouragan n'atteindra la côte que le lendemain.

Les autorités de Georgie, plus au sud, ont à leur tour déclaré l'état d'urgence.

Mercredi vers 18h00 GMT, Florence se trouvait à 750 km au sud-est de sa zone d'impact prévue, sur la côte Atlantique des Caroline, entre Cape Fear et Myrtle Beach, qui devrait être frappée jeudi soir ou vendredi matin, selon les prévisionnistes du NHC.

L'ouragan a perdu un peu de sa puissance, repassant au niveau 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq. Mais il génère encore des vents soufflant à une vitesse supérieure à 200 km/h.

LA PUISSANCE D'UN COUP DE MIKE TYSON

Donald Trump a lui aussi adressé une mise en garde aux habitants de la région, tout en vantant les mérites de son administration en matière de gestion des risques naturels, malgré les critiques qu'elle a essuyées après le passage de l'ouragan Maria, qui a fait 3.000 morts à Porto Rico l'an dernier.

"L'ouragan Florence semble encore plus important que prévu", souligne-t-il sur Twitter. "Nous avons obtenu un A+ pour notre récent travail sur les ouragans au Texas et en Floride (et avons fait un travail excellent, mais sous-estimé, à Porto Rico, bien que l'île soit inaccessible, qu'elle ait très peu d'électricité et que le maire de San Juan soit totalement incompétent). Nous sommes prêts pour le gros qui arrive !", ajoute-t-il.

Jeff Byard, de l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA), a prévenu les populations que Florence frapperait la côte des Caroline avec la puissance d'un "coup de poing de Mike Tyson", l'ancien champion du monde de boxe.

"Suivez les consignes", a-t-il ajouté.

Quelque 2.800 membres de la Garde nationale ont été réquisitionnés en Caroline du Nord. Dans les trois Etats concernés, les autorités ont fait stocker des vivres et de l'eau, monter des abris, modifier les panneaux de circulation pour faciliter les évacuations vers l'intérieur des terres et sécuriser les 16 réacteurs nucléaires présents dans la zone.

"Ça va être méchant. Mais quelle que soit son ampleur, l'ouragan finira par passer et notre boulot sera de reconstruire ensemble notre communauté, et c'est ce que nous allons faire", a déclaré Woody White, président du conseil des commissaires du comté de New Hanover, situé en Caroline du Nord, juste au nord de la zone d'impact.

(avec Bill Trott à Washington, Brendan O'Brien à Milwaukee et Bernie Woodall à Fort Lauderdale, Floride; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)