Téléchargez
notre application
Ouvrir

Bolsonaro veut développer le nucléaire civil et les barrages

reuters.com  |   |  350  mots
Bolsonaro veut developper le nucleaire civil et les barrages[reuters.com]
(Crédits : Adriano Machado)

BRASILIA (Reuters) - Jair Bolsonaro, favori du second tour de la présidentielle brésilienne, compte résoudre la pénurie chronique d'énergie du pays en développant le secteur nucléaire et en construisant de nouveaux barrages sur l'Amazone, a déclaré à Reuters le général en retraite qui a conçu le volet infrastructures de son programme.

Oswaldo Ferreira indique ainsi que le candidat d'extrême droite, s'il l'emporte lors du second tour le 28 octobre, mènera à son terme la construction de la centrale nucléaire Angra 3, sur la côte entre Sao Paulo et Rio de Janeiro, quel qu'en soit le coût.

De la même façon, Jair Bolsonaro maintiendra le projet de centrale hydroélectrique de Belo Monte, sur le Xingu, un affluent de l'Amazone, qui soulève des protestations car il implique le déplacement de communautés indigènes. D'autres projets de barrages, abandonnés, pourraient être remis au goût du jour, ajoute Oswaldo Ferreira, l'un des généraux en retraite qui conseillent Bolsonaro, nostalgique de la dictature militaire (1964-1985).

Les organisations écologistes sont vent debout contre le projet Belo Monte et tous les autres chantiers hydroélectriques envisagés dans le bassin de l'Amazone, estimant qu'ils nuiront à la biodiversité du "poumon vert" du Brésil.

Jair Bolsonaro s'est engagé durant la campagne électorale à retirer le Brésil de l'Accord de Paris sur le climat (2015), en raison de désaccords sur les moyens de protéger l'Amazonie.

Bolsonaro, ultra-libéral en économie et qui a la préférence des marchés financiers, a obtenu dimanche lors du premier tour 46% des voix, score bien supérieur à ce que prévoyaient les derniers sondages. Il sera opposé le 28 octobre à Fernando Haddad, ancien maire de Sao Paulo et candidat du Parti des travailleurs (PT), qui a recueilli dimanche 29%.

Un sondage de l'institut Datafolha, rendu public mercredi, traduit une progression de Bolsonaro dans les intentions de vote. Il l'emporterait avec 58% le 28 octobre contre 42% à son adversaire de gauche.

(Ricardo Brito; Eric Faye pour le service français, édité par Tangi Salaün)