Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Russie veut la levée des sanctions visant le secteur bancaire nord-coréen

reuters.com  |   |  381  mots
La russie veut la levee des sanctions visant le secteur bancaire nord-coreen[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

NATIONS UNIES (Reuters) - La Russie veut la levée des sanctions internationales contre le secteur bancaire nord-coréen, a déclaré jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis à l'Onu, Nikki Haley, à l'issue d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité des Nations unies, à l'initiative de la Russie, pour évoquer les sanctions visant la Corée du Nord.

Ces déclarations interviennent après le report d'une réunion qui était prévue jeudi à New York entre le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo et un représentant nord-coréen.

Le Conseil de sécurité de l'Onu avait voté en décembre 2017 son dixième train de sanctions contre la Corée du Nord depuis 2006 en raison du développement par Pyongyang d'un programme militaire nucléaire et balistique.

Nikki Haley a accusé en septembre la Russie de tricher avec les sanctions internationales imposées à la Corée du Nord pour la contraindre de renoncer à son programme nucléaire.

"Nous savons exactement pourquoi ils demandent cela et nous n'allons pas laisser faire", a-t-elle dit jeudi aux journalistes.

L'émissaire de la Russie auprès des Nations unies ne s'est pas exprimé à l'issue de la courte réunion du Conseil de sécurité.

Dans un communiqué, la mission permanente russe à l'Onu a plus tard souligné que la Corée du Nord faisait face à d'"importants problèmes humanitaires" causés par les sanctions imposées par les Nations unies et a demandé au Conseil de sécurité de résoudre le problème.

Malgré les sanctions imposées à la Corée du Nord, les ONG peuvent demander des exemptions afin d'être autorisées à faire parvenir de l'aide humanitaire sur l'île. Plusieurs demandes se trouvent en attente depuis plusieurs mois après que les Etats-Unis ont demandé à plusieurs reprises davantage de temps pour les étudier.

La Russie et la Chine suggèrent depuis l'été dernier que le Conseil de sécurité de l'Onu discute d'un allègement des sanctions contre la Corée du Nord depuis que le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont promis lors de leur sommet du 12 juin d'oeuvrer à la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

(Michelle Nichols; Jean Terzian pour le service français)