Téléchargez
notre application
Ouvrir

SocGen avertit sur une chute de revenus sur les marchés au 4e trimestre

reuters.com  |   |  578  mots
Socgen prevoit une chute de ses revenus dans les activites de marches[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Société générale a prévenu jeudi les investisseurs qu'ils devaient s'attendre à une chute de 20% de ses revenus dans ses activités de marchés au quatrième trimestre en raison de la forte volatilité sur les marchés financiers.

La banque française indique en outre dans un communiqué que les cessions annoncées en fin d'année dernière se traduiront par une charge exceptionnelle de 240 millions d'euros dans ses comptes du quatrième trimestre.

Société générale fait dans le même temps savoir qu'elle compte verser un dividende de 2,20 euros au titre de l'exercice 2018, stable par rapport à 2017. Ce niveau de dividende est en ligne avec son objectif de dividende plancher (2,20 euros) tel que prévu dans son plan stratégique à horizon 2020.

La troisième banque française par la capitalisation boursière précise qu'elle donnera à ses actionnaires la possibilité de payer son dividende en actions, mécanisme, très utilisé pendant les crises financières de 2008 et 2011, qui permet aux banques de renforcer leurs fonds propres sans faire appel aux marchés.

En Bourse, l'action Société générale chute de -3,99% à 29,005 euros vers 10h00, accusant la plus forte baisse de l'indice CAC 40 (-0,23%)

Elle entraîne dans son sillage BNP Paribas (-2,74%) et Crédit agricole (-1,99%)

Au même moment, l'indice bancaire européen abandonne -1,24%.

Pour les analystes de Jefferies, cet avertissement sur résultats interpelle sur la capacité de Société générale à générer suffisamment de fonds propres pour renforcer sa solidité financière.

CAP MAINTENU SUR LA SOLVABILITÉ

En novembre dernier, les tests de résistance menés par la Banque centrale européenne (BCE) ont montré que la banque faisait partie, comme BNP Paribas et Deutsche Bank, des grands établissements bancaires européens ayant les marges de solvabilité financière les plus faibles au regard des exigences réglementaires.

Sur ce plan, la banque prédit qu'au quatrième trimestre, son ratio de solvabilité financière "common equity tier one" (CET1) se situera entre 11,4% et 11,6% contre 11,2% à fin septembre.

Elle maintient le cap d'un ratio CET1 d'au moins 12% à horizon 2020.

"Le coût du risque du groupe sur l'année 2018 est attendu entre 20 et 25 points de base", ajoute Société générale.

"Toutes les activités de la banque de détail et services financiers internationaux ainsi que celles de financement et conseil devraient être en ligne avec les anticipations communiquées par le groupe", dit la banque, qui maintient ses prévisions dans la banque de détail en France dont les revenus sont attendus en repli de 1% à 2% en 2018.

Natixis, la filiale cotée de la banque mutualiste BPCE, a dès décembre lancé un avertissement sur ses revenus du quatrième trimestre en raison de pertes dans son portefeuille de dérivés actions sur les marchés asiatiques.

Selon l'agence de presse Bloomberg, BNP Paribas aurait perdu quelque 80 millions de dollars dans ses activités de trading sur l'indice S&P 500.

De leur côté, les grandes banques américaines, qui ont publié cette semaine leurs résultats pour le quatrième trimestre, ont elles aussi déclaré avoir souffert dans leurs activités de trading sur le marché obligataire.

Citigroup a ainsi vu ses revenus dans l'obligataire chuter de 21% entre octobre et décembre. Ces mêmes activités ont chuté de 18% chez JPMorgan.

(Edité par Bertrand Boucey)