Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le chef de la mission de l'Onu au Yémen visé par un tir à Hodeïda

reuters.com  |   |  281  mots
Le chef de la mission de l'onu au yemen vise par un tir a hodeida[reuters.com]
(Crédits : Khaled Abdullah)

ADEN (Reuters) - L'ex-général néerlandais Patrick Cammaert, chef de la mission de l'Onu chargée de veiller au respect du cessez-le-feu à Hodeïda, au Yémen, a essuyé un tir mais n'a pas été blessé, ont fait savoir jeudi les Nations Unies.

Les miliciens chiites Houthis qui tiennent la ville portuaire et la coalition sous commandement saoudien dont les forces ont pris position à la périphérie se rejettent la responsabilité de la fusillade.

Selon Stéphane Dujarric, porte-parole de l'Onu, le général en retraite et son équipe sortaient d'une réunion avec des représentants du gouvernement lorsque l'incident s'est produit.

"Au moment où ils quittaient leur véhicule, un véhicule blindé marqué par l'Onu a subi un tir d'armes légères. L'équipe est revenue à la base sans autre incident. Nous ne disposons d'aucune information sur l'origine du tir", a-t-il expliqué à la presse à New York.

"Toutes les parties prenantes au Yémen sont responsables de la sécurité de tout le personnel de l'Onu", a ajouté le porte-parole.

Patrick Cammaert est arrivé à Hodeïda le 22 décembre pour superviser la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu et de retrait des troupes conclu le mois dernier en Suède par les Houthis et le gouvernement yéménite.

La trêve a été globalement respectée, mais la démilitarisation de la ville a pris du retard en raison des ambiguïtés de l'accord.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a donné son feu vert mercredi au déploiement de 75 observateurs pendant six mois à Hodeïda.

(Mohammed Ghobari avec Abdulrahman Ansi à Sanaa, Jean-Philippe Lefief pour le service français)