Téléchargez
notre application
Ouvrir

Mnuchin discute d'une levée partielle ou totale des droits imposés à la Chine, selon le WSJ

reuters.com  |   |  352  mots
Mnuchin discute d'une levee partielle ou totale des droits imposes a la chine, selon le wsj[reuters.com]
(Crédits : Leah Millis)

WASHINGTON (Reuters) - Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin discute d'une levée partielle ou totale des droits de douane imposés aux produits importés de Chine, rapporte jeudi le Wall Street Journal.

Il réfléchit aussi à la possibilité de proposer le démantèlement de ces droits lors d'une nouvelle session de négociations commerciales prévues le 30 janvier.

Mais son idée se heurte à la résistance du représentant fédéral au Commerce (USTR), Robert Lighthizer, et n'a pas encore été soumise au président Donald Trump, poursuit le Wall Street Journal, dont les informations été démenties par le département du Trésor.

"Ni le secrétaire Mnuchin ni l'ambassadeur Lighthizer n'ont formulé de recommandation à qui que ce soit en ce qui concerne les droits de douane ou tout autre élément des négociations avec la Chine", a assuré un porte-parole.

"Il s'agit d'un processus en cours avec les Chinois qui est loin d'être terminé", a-t-il ajouté.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He est attendu aux Etats-Unis les 30 et 31 janvier pour un nouveau cycle de négociations visant à mettre un terme à la guerre commerciale que se livrent les deux premières économies de la planète.

Début décembre, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, Donald Trump et Xi Jinping ont décrété une trêve de trois mois.

Mais l'administration Trump se tient prête à porter de 10 à 25% les droits perçus sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance du Chine dès le 2 mars.

L'article du Wall Street Journal a fait bondir les principaux indices de la Bourse de New York, qui sont un peu retombés après le démenti et ont clôturé en hausse de 0,67% pour le Dow Jones et de .,75% pour le S&P-500.

La chaîne CNBC, citant Dow Jones, fait également état de cette proposition qui permettrait, ajoute-t-elle, de sortir le conflit commercial sino-américain de l'impasse.

(Makini Brice et Jeff Mason; Véronique Tison, Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)