Téléchargez
notre application
Ouvrir

Somalie : L'armée US dit avoir tué 52 activistes dans un raid aérien

reuters.com  |   |  278  mots

NAIROBI (Reuters) - L'armée américaine a annoncé avoir tué 52 activistes samedi lors d'une frappe aérienne dans le sud de la Somalie.

Ce bombardement, qui a eu lieu près de Jilib, dans la région du Jubbada Dhexe, a été effectué en réponse à un attentat contre les forces gouvernementales somaliennes par la milice islamiste des Chabaab, indique l'Africa Command sans autres précisions.

Le Commandement pour l'Afrique dit vouloir "empêcher les Chabaab de profiter de (leurs) sanctuaires" dans le sud et dans le centre de la Somalie pour "organiser des attaques terroristes, dérober l'aide humanitaire, voler la population locale pour financer leurs opérations (...)", lit-on dans le communiqué de l'Africom.

Les photos prises après le bombardement montrent des corps carbonisés autour d'un pick-up calciné.

D'autres images semblent montrer une voiture piégée équipée d'explosifs qui n'ont pas explosé à la base militaire de Bar Sanguni, qui a été attaquée par les Chabaab l'an dernier.

Le raid des forces américaines intervient quatre jours après un attentat revendiqué par les Chabaab, qui a fait 21 morts mardi à Nairobi.

L'armée américaine ne fait pas de lien dans son communiqué entre cet attentat et le raid de samedi.

La frappe aérienne de samedi n'a fait aucune victime civile, indique l'Africom, qui a intensifié ses frappes aériennes contre les combattants islamistes en Somalie depuis un an.

Les Chabaab ont perdu le contrôle de la capitale somalienne, Mogadiscio, en 2011. Mais ils restent bien implantés dans certaines parties du sud et du centre de la Somalie.

(Alexandra Zavis et Katharine Houreld; Danielle Rouquié pour le service français)