Téléchargez
notre application
Ouvrir

Des roquettes tirées de Gaza atteignent la région de Tel Aviv

reuters.com  |   |  439  mots
Des roquettes tirees de gaza atteignent la region de tel aviv[reuters.com]
(Crédits : Amir Cohen)

par Rami Amichay

TEL AVIV (Reuters) - Deux roquettes ont été tirées jeudi de la bande de Gaza vers la région de Tel Aviv en Israël, ce qui a déclenché les sirènes d'alerte, a déclaré l'armée israélienne. Plusieurs explosions ont pu être entendues par des témoins.

Les tirs n'ont fait ni victime ni dégât, a ajouté l'armée.

La télévision israélienne a montré les images de deux missiles intercepteurs israéliens dans le ciel de Tel Aviv mais aucune roquette n'a été détruite, a encore précisé un porte-parole militaire.

"Nous sommes encore en train de vérifier quel groupe est à l'origine de ces tirs. Nous ne savons pas qui a tiré", a déclaré le général Ronen Manelis à la radio publique israélienne.

"Le Hamas est la principale organisation dans la bande de Gaza. Il est responsable de ce qui se produit dans le territoire", a-t-il ajouté.

Le Mouvement de résistance islamique palestinien a démenti toute responsabilité dans l'incident, alors qu'il était engagé jeudi dans des discussions en Egypte sur la possibilité d'un cessez-le-feu de longue durée avec l'Etat hébreu.

Le Hamas n'est "pas responsable des tirs de roquettes ce soir contre l'ennemi", a déclaré la branche armée du mouvement islamiste dans un communiqué.

L'administration du Hamas a promis de "prendre des mesures" contre les auteurs de ces tirs, qu'elle a qualifiés de violation du "consensus" gouvernant Gaza.

Le Djihad islamique et les Comités de résistance populaire, deux autres groupes armés de l'enclave palestinienne, ont également démenti toute responsabilité.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui cherche à obtenir un nouveau mandat lors des élections législatives du 9 avril prochain, a réuni son cabinet de sécurité pour examiner la situation.

Les sirènes n'avaient plus retenti à Tel Aviv depuis la guerre de Gaza de 2014. La circulation routière a repris sur la principale avenue de la capitale commerciale israélienne une quarantaine de minutes après l'alerte.

Les Palestiniens commémoreront dans deux semaines le premier anniversaire du début des manifestations "pour le droit au retour" en Israël des réfugiés palestiniens de 1948 et de leurs descendants, organisées le long de la clôture séparant la bande de Gaza de l'Etat hébreu.

Quelque 200 Palestiniens ont été tués par les forces de sécurité israéliennes lors de ces rassemblements devenus hebdomadaires au cours des mois qui ont suivi le 30 mars 2018.

(Avec Jeffrey Heller; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)