Téléchargez
notre application
Ouvrir

La peur dissuade les réfugiés syriens de rentrer chez eux, selon des diplomates

reuters.com  |   |  312  mots
La peur dissuade les refugies syriens de rentrer chez eux[reuters.com]
(Crédits : Mohamed Azakir)

BEYROUTH (Reuters) - Le climat de "peur et d'injustice" qui prévaut en Syrie dissuade les réfugiés syriens de rentrer chez eux, déplorent deux diplomates européens dans une tribune publiée par le quotidien libanais anglophone "Daily Star".

Dans ce texte, publié huit ans après les premières manifestations démocratiques du printemps 2011, réprimées dans le sang par le pouvoir syrien et qui déboucheront sur la guerre civile, l'ambassadeur de France à Beyrouth Bruno Foucher et son homologue allemand Georg Birgelen expliquent que les plus de cinq millions de Syriens qui ont trouvé refuge au Liban, en Turquie et en Jordanie souhaitent rentrer chez eux mais qu'ils craignent de subir la violence qui continue de régner en Syrie.

Ils s'appuient sur un sondage réalisé par le HCR qui énonce que 83% des Syriens réfugiés au Liban entendent rentrer chez eux mais que seulement 5% comptent retourner au pays l'année prochaine.

"Les arrestations, les tortures et les meurtres sont quotidiens. Les arrestations menées par les services de sécurité sont tellement arbitraires qu'aucun réfugié ne peut être tout à fait certain de rentrer en toute sécurité", écrivent les deux diplomates.

Les réfugiés savent ce qui les attend en Syrie: propriétés saisies, taxes à payer au titre des années passées à l'étranger, sanctions infligées en raison de l'expiration de la date de validité des documents officiels et ce alors que le système judiciaire est biaisé et qu'il ne défendra pas leurs droits, disent-ils encore.

Au Liban, où les réfugiés, plus d'un million, représentent près d'un quart de la population, la classe politique réclame le rapatriement des réfugiés dans les plus brefs délais.

(Angus McDowall; Nicolas Delame pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)