Téléchargez
notre application
Ouvrir

Forte baisse du déficit de la Sécu en 2018

reuters.com  |   |  494  mots
Forte baisse du deficit de la secu en 2018[reuters.com]
(Crédits : Regis Duvignau)

PARIS (Reuters) - Le déficit de la Sécurité sociale (régime général + Fonds de solidarité vieillesse, FSV) s'est réduit à 1,2 milliard d'euros l'an passé, soit son meilleur niveau depuis 2001, annoncent vendredi les ministères de la Santé et des Comptes publics.

Il s'améliore ainsi de 3,9 milliards par rapport au déficit cumulé de 5,1 milliards enregistré en 2017.

Par comparaison, l'objectif initial de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2018 était un déficit à 2,2 milliards d'euros, un montant ramené à 1,0 milliard au moment de la présentation de la LFSS 2019 à l'automne dernier.

Il ressort finalement légèrement au-dessus de cette dernière prévision du fait du "ralentissement conjoncturel intervenu au second semestre 2018 qui a pesé sur les recettes du régime général", soulignent les deux ministères dans un communiqué.

"En dépit d'une croissance moins forte que prévu en 2018, les comptes de la Sécurité sociale se traduisent par un redressement très net, qui ramène le solde à un niveau proche de l'équilibre et constitue le meilleur résultat depuis 18 ans", déclarent les ministres Agnès Buzyn et Gérald Darmanin.

Le seul déficit du Fonds de solidarité vieillesse a diminué à 1,8 milliard d'euros en 2018 contre 2,9 milliards en 2017.

S'agissant des branches du régime général, qui redeviennent globalement excédentaires pour la première fois depuis 16 ans, l'essentiel de l'amélioration est à mettre au compte de l'assurance maladie, dont le déficit est revenu à 0,7 milliard après 4,9 milliards en 2017.

L'Objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), avec une progression des dépenses inférieure à la cible de +2,3%, a été respecté, relèvent encore les ministères.

La branche retraite, revenue dans le vert en 2016 pour la première fois depuis onze ans, a vu son excédent diminuer à 0,2 milliard après 1,8 milliard d'euro en 2017.

La branche famille est excédentaire à hauteur de 500 millions après son déficit de 200 millions en 2017 et l'excédent de la branche accidents du travail et maladies professionnelles a légèrement diminué d'une année sur l'autre, à 800 millions après 1,1 milliard.

Pour 2019, la LFSS prévoit un retour des comptes de la Sécurité sociale tout juste à l'équilibre, avec un léger excédent de 100 millions d'euros voté en décembre, un montant en retrait par rapport à un premier objectif de 700 millions d'euros affiché lors de la présentation de la loi.

L'amélioration des comptes de la Sécurité sociale en 2018 doit permettre à l'Etat de tenir son objectif de déficit public général stable à 2,7% du PIB.

Outre le déficit des administrations de sécurité sociale, le déficit public est principalement alimenté par le déficit du budget de l'Etat, qui s'est creusé à 76,1 milliards d'euros l'an dernier, soit 8,4 milliards de plus qu'en 2016

Sa dernière composante, les soldes des comptes des collectivités locales, n'est pas encore connue.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)