Téléchargez
notre application
Ouvrir

Urgence nationale : Trump oppose son veto à la résolution du Congrès

reuters.com  |   |  361  mots
Urgence nationale: trump oppose son veto a la resolution du congres[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a opposé vendredi son veto à une résolution du Congrès fédéral américain annulant la procédure d'urgence nationale décrétée pour débloquer des fonds destinés à la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.

Il s'agit du premier veto de la présidence Trump. Pendant les deux premières années de son mandat, le président n'a jamais eu à utiliser son droit de veto, grâce au caractère accommodant d'un Congrès totalement contrôlé par les républicains. La donne a changé depuis que les démocrates ont gagné la Chambre des représentants aux élections de mi-mandat de novembre dernier.

Lors de la signature de ce veto, dans le bureau ovale de la Maison blanche, Donald Trump a pris soin de faire venir à ses côtés des représentants de la police des frontières et des proches de personnes tuées par des immigrants clandestins aux Etats-Unis.

Le chef de la Maison blanche avait déclenché l'arme de l'urgence nationale il y a un mois après le refus du Congrès de lui octroyer les 5,7 milliards de dollars de budget qu'il réclamait pour construire son mur anti-migrants à la frontière mexicaine.

Jeudi, le Sénat américain avait voté par 59 voix contre 41 une résolution annulant la procédure d'urgence nationale, infligeant un sérieux revers pour le président américain, dans la mesure où 12 élus républicains s'étaient joints aux démocrates pour approuver le texte.

Sur Twitter, Trump avait aussitôt promis d'opposer son veto.

Le veto présidentiel renvoie la résolution de nouveau devant le Congrès, où la Chambre des représentants à majorité démocrate procédera de nouveau à un vote, pour tenter de court-circuiter le veto de Trump. La présidente, démocrate, de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a confirmé que ce vote aurait lieu le 26 mars.

La Chambre des représentants ne devrait cependant pas réussir à réunir suffisamment de voix pour surmonter le veto présidentiel.

(Jeff Mason; Eric Faye pour le service français)