Téléchargez
notre application
Ouvrir

Notre-Dame : Macron remercie les pompiers et dit la fierté de la France

reuters.com  |   |  364  mots
Notre-dame: macron remercie les pompiers et dit la fierte de la france[reuters.com]
(Crédits : Pool)

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a remercié jeudi les pompiers qui ont lutté contre l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, préservant une partie de l'édifice, et annoncé que la médaille d'honneur pour acte de courage et de dévouement leur serait remise.

Le chef de l'Etat a exprimé la "fierté" de toute la France, devant quelque 250 pompiers de Paris, d'autres venus d'Ile-de-France, des policiers, des membres de la Croix-Rouge et de la Protection civile réunis dans la salle des fêtes de l'Elysée,

"Je voulais aujourd'hui, très symboliquement et vite, vous recevoir pour très simplement vous dire 'merci'", a dit le chef de l'Etat, soulignant qu'ils avaient pris "tous les risques" pour sauver la cathédrale et ses trésors lundi soir.

"C'est l'une des choses qui rend le plus fier", a ajouté Emmanuel Macron.

Ce sauvetage, alors que "le pire pouvait advenir", démontre la force de l'Etat et de la nation française, a estimé le chef de l'Etat.

"On attaque beaucoup l'Etat, la puissance publique (...). Mais dans ces moments où le feu est là, où la menace est la pire, l'Etat a cette force extraordinaire d'un seul coup de s'organiser - quand je dis l'Etat, c'est la nation tout entière", a-t-il dit.

"Nous avons vu sous nos yeux s'organiser de manière parfaite, en quelques instants, les bonnes décisions, les bons gestes, la responsabilité, le courage, la solidarité, l'organisation millimétrée qui a permis cela", a-t-il poursuivi. "Vous en avez été l'exemple parfait."

Emmanuel Macron a précisé que la distinction remise aux hommes et femmes de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) serait la médaille d'or et qu'une fourragère d'or - décoration pour faits de guerre ou de bravoure exemplaires - serait spécialement créée pour eux.

"C'est une grande joie, un grand honneur", a dit aux journalistes le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole de la BSPP.

"C'est l'effort individuel et collectif de mes camarades qui a été souligné", a-t-il ajouté. "C'est la cohésion de l'Etat qui a été soulignée et ça fait chaud au coeur."

(Jean-Baptiste Vey, édité par Sophie Louet)