Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le conseil de Thyssenkrupp va évaluer le projet de scission

reuters.com  |   |  280  mots
Le conseil de thyssenkrupp va evaluer le projet de scission[reuters.com]
(Crédits : Thilo Schmuelgen)

FRANCFORT (Reuters) - Le conseil de surveillance de Thyssenkrupp va évaluer la viabilité du projet du président du directoire Guido Kerkhoff de scinder le conglomérat allemand en deux compte tenu de l'évolution des conditions de marché, a appris Reuters de deux sources au fait du dossier.

Sous la pression d'investisseurs activistes, Guido Kerkhoff avait annoncé en septembre un plan visant à réorganiser Thyssenkrupp en deux entités cotées, l'une concentrée sur les biens d'équipement (ascenseurs, équipements automobiles et l'ingénierie industrielle) et l'autre reprenant le reste des actifs du groupe, dont la construction navale.

Mais les tensions commerciales mondiales et les craintes d'une sortie incontrôlée de la Grande-Bretagne de l'Union européenne ont depuis pesé sur les marchés, rendant difficiles les scissions d'entreprises ou la cotation de leurs filiales les plus importantes.

Volkswagen a ainsi suspendu en mars son projet d'introduction en Bourse de sa filiale de poids lourds Traton.

Bien que le conseil de surveillance de Thyssenkrupp ait soutenu le projet de scission lors de son annonce l'année dernière, il a discrètement commencer à s'interroger sur sa pertinence, ont dit les sources. Le conseil pourrait demander à Guido Kerkhoff de s'expliquer lors d'une réunion en mai, ont-elles ajouté.

Thussenkrupp n'a pas souhaité s'exprimer.

Le conseil de surveillance a également depuis lors nommé de nouveaux membres qui pourraient examiner ces plans de scission avec un oeil neuf.

Martina Merz, qui est devenue présidente du conseil de surveillance en février, a déclaré qu'elle ne soutiendrait pas inconditionnellement les plans de la direction.

(Tom Käckenhoff, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)