Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Les démocrates vont lire à haute voix le rapport Mueller

reuters.com  |   |  362  mots
Usa: les democrates vont lire a haute voix le rapport mueller[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

WASHINGTON (Reuters) - Les démocrates de la Chambre des représentants vont lire à haute voix, ce jeudi à Washington, la version expurgée du rapport Mueller sur l'ingérence de la Russie lors de l'élection présidentielle de 2016 et les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Donald Trump.

La représentante Mary Gay Scanlon, qui est membre de la commission des Affaires judiciaires, commencera la lecture expurgée des 448 pages à 12h00 (17H00 GMT) dans une salle du Capitole. Elle sera relayée par une vingtaine d'autres élus.

"Nous avons le devoir constitutionnel de partager cette vérité avec le peuple américain", a déclaré Scanlon dans un communiqué, soulignant que les conclusions du rapport ne peuvent pas "se résumer dans un tweet".

Le rapport du procureur spécial Robert Mueller, nommé en mai 2017, a été rendu à la fin mars après 22 mois d'enquête. Il fait état de nombreux contacts entre des membres de l'équipe de campagne de Donald Trump et des interlocuteurs russes mais n'a pas trouvé d'élément suffisant pour établir une collusion criminelle entre eux.

Le rapport recense également une dizaine de cas où Donald Trump a tenté de faire pression sur l'enquête mais dit ne pas pouvoir établir que le président américain a commis des actes d'entrave à la justice, sans l'en exonérer.

Les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants depuis janvier, sont engagés dans plusieurs batailles avec la Maison blanche pour obtenir des documents relatifs à Trump et la Russie, aux affaires immobilières du président ou à d'autres dossiers.

Ils réclament que l'administration leur transmette une version non expurgée du rapport Mueller, ce qu'elle refuse.

Trump a également engagé une action en justice pour empêcher la transmission de documents financiers le concernant et la Maison blanche a ordonné à plusieurs de ses responsables de refuser de coopérer aux diverses enquêtes lancées à la Chambre.

Les démocrates envisagent désormais de voter des résolutions condamnant de hauts responsables de l'administration pour outrage au Congrès.

(Amanda Becker; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)