Téléchargez
notre application
Ouvrir

Un petit parti de droite renonce à la nouvelle élection à Istanbul

reuters.com  |   |  232  mots

ISTANBUL (Reuters) - Le Parti démocrate de Turquie, une petite formation de centre droit, a annoncé jeudi qu'il ne présenterait pas de candidat aux nouvelles élections municipales organisées à Istanbul.

Le scrutin du 31 mars, remporté de justesse par Ekrem Imamoglu, du Parti républicain du peuple (CHP, laïque), face au Parti de la justice et du développement (AKP) du président Recep Tayyip Erdogan, a été invalidé par les autorités électorales pour fraude présumée et une nouvelle élection fixée au 23 juin.

Il est difficile de dire à ce stade si le retrait du Parti démocrate, qui avait remporté 22.000 voix en mars, favorisera ou non Ekrem Imamoglu.

Le week-end dernier, une autre formation, le Parti de la gauche démocratique (DSP) a renoncé à participer à la nouvelle élection. Son candidat, Muammer Aydin, avait remporté 30.000 voix le 31 mars. Il a dénoncé la décision des autorités électorales.

Ekrem Imamoglu l'avait emporté fin mars avec 13.000 voix d'avance sur un total de plusieurs millions d'électeurs, s'emparant d'une ville dirigée depuis un quart de siècle par l'AKP et les partis islamistes ayant précédé sa création.

Il a été investi au poste de maire avant que son élection ne soit invalidée il y a dix jours par le Conseil électoral supérieur (YSK).

(Daren Butler; Henri-Pierre André pour le service français)