Téléchargez
notre application
Ouvrir

La guerre commerciale accroît le risque de récession US

reuters.com  |   |  430  mots

par Hari Kishan

BANGALORE (Reuters) - La guerre commerciale entre Washington et Pékin a encore augmenté la probabilité d'une récession aux États-Unis depuis un mois selon une forte majorité d'économistes interrogés par Reuters, qui estiment désormais à 40% la probabilité qu'une telle récession se produise dans les deux ans à venir.

La médiane de leurs estimations se situait à 35% en mars, mois durant lequel elle avait reculé pour la première fois depuis décembre, juste avant la forte correction de Wall Street.

Malgré les déclarations du président américain, Donald Trump, qui a qualifié de "petite querelle" le conflit en cours avec la Chine, des signes évidents montrent que celui-ci a un impact sur l'économie et sur les marchés financiers, redevenus nerveux.

"J'ai du mal à concevoir un scénario dans lequel une nouvelle montée des tensions commerciales n'augmenterait pas le risque de récession", dit Michael Hanson, économiste chez TD Securities.

"Nous nous trouvons déjà dans une situation où le niveau des droits de douane qui sont imposés ou qui risquent de l'être dans les semaines à venir est vraiment élevé (...) et une décision de porter à 25% les droits de douane sur tout ce que nous importons de Chine constitue une menace bien réelle pour l'économie."

Alors que moins de 10% des 120 économistes interrogés estiment qu'une récession est probable dans l'année à venir, plus d'un quart voient une probabilité de récession supérieure à 50% ici deux ans.

Selon les prévisions médianes de la dernière enquête mensuelle, l'économie américaine aurait déjà perdu beaucoup de son dynamisme, avec un taux de croissance attendu à 2,0% en rythme annualisé pour le trimestre en cours, contre 3,2% sur les trois premiers mois de l'année.

La prévision pour avril-juin est en repli d'un demi-point par rapport à celle qui ressortait de l'enquête du mois dernier. Le rythme de croissance devrait ralentir à 1,8%, en dessous de la tendance de long terme, d'ici au quatrième trimestre 2020.

Près de 75% des économistes (52 sur 70) ayant accepté de répondre à une question subsidiaire sur l'impact de l'évolution des négociations sino-américaines sur les risques de récession américaine ont dit qu'ils avaient augmenté.

Les Etats-Unis ont nourri les tensions en relevant vendredi dernier les tarifs douaniers sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises. Pékin a répliqué en annonçant lundi son intention d'imposer des taxes sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

(Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)