Téléchargez
notre application
Ouvrir

Européennes : Marine Le Pen condamne une "faute lourde" de Strache

reuters.com  |   |  244  mots
Marine le pen condamne une faute lourde de strache[reuters.com]
(Crédits : Alessandro Garofalo)

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a condamné lundi les agissements de l'ex-vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache, soupçonné de tentative de collusion avec la Russie, tout en soulevant un "questionnement" sur le calendrier des révélations qui ont provoqué sa chute.

Celui qui fut jusqu'à samedi le chef de file du FPÖ, allié du Rassemblement national (RN), a démissionné samedi de tous ses postes après la publication d'une vidéo tournée en caméra cachée qui le montre sollicitant l'aide financière et politique d'une ressortissante russe en échange de marchés publics.

"On ne peut pas ne pas condamner cette attitude, bien évidemment, on est confronté là à la faute d'un homme qui est une faute lourde", a déclaré Marine Le Pen sur franceinfo.

"Le questionnement que nous avons évidemment, et je pense que chacun l'a, c'est que cette vidéo, elle a deux ans", a poursuivi la présidente du RN. "On se pose la question de savoir pourquoi ceux qui ont monté ce piège, car il s'agit d'un piège, n'ont pas rendu publique cette vidéo pour empêcher Heinz-Christian Strache d'être vice-chancelier."

Les révélations ont éclaté la semaine précédant les élections européennes.

En Autriche, le scandale a provoqué l'effondrement de la coalition gouvernementale, conduite par le chancelier Sebastian Kurz, du Parti populaire autrichien (ÖVP, droite), prélude à des élections anticipées.

(Simon Carraud, édité par Yves Clarisse)